La chute aux enfers du Bitcoin ne fait que commencer !

La cryptomonnaie a chuté d’environ 10 % au cours des dernières 24 heures, selon Coindesk, et s’échangeait près de 33 200 $ mardi. D’autres monnaies numériques, dont l’ethereum et le dogecoin, ont également chuté d’environ 8 % ou plus.

La valeur du bitcoin a chuté de plus de 40 % au cours du mois dernier en raison d’un torrent de mauvaises nouvelles, notamment la décision d’Elon Musk, de ne plus accepter la crypto-monnaie comme moyen de paiement pour les Tesla. Les cryptomonnaies font également l’objet d’une surveillance accrue de la part des gouvernements en Chine et ailleurs.

On ne sait pas exactement ce qui est à l’origine de la plus récente baisse, mais une poignée de développements récents pourraient rendre les investisseurs anxieux.

Elon Musk a tweeté un mème qui semblait déplorer la fin de sa relation avec les cryptomonnaies, ce qui a fait chuter la valeur du bitcoin vendredi.

Et au cours du week-end, plusieurs comptes de réseaux sociaux liés aux cryptomonnaies ont été bloqués en Chine – un geste notable de la part d’un pays qui, ces dernières semaines, a élargi sa répression des cryptomonnaies en interdisant aux banques et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux cryptomonnaies, et en renforçant les réglementations contre l’extraction de cryptomonnaies.

Mardi, le Securities Daily, un organe de presse étatique, a salué l’attention que Pékin porte actuellement à la crypto, écrivant dans un éditorial que la Chine est entrée dans une ère de “supervision forte” de l’industrie, nécessaire pour se prémunir contre les risques de sécurité financière.

Même l’ancien président américain Donald Trump a récemment critiqué le bitcoin, déclarant lundi à Fox Business que cette monnaie “semble être une escroquerie” qui “affaiblit le dollar“.

L’administration Biden a également mis l’accent sur le manque de réglementation du marché des crypto-monnaies et a récemment dévoilé de nouveaux plans visant à taxer plus lourdement le bitcoin. La Réserve fédérale semble prendre de plus en plus au sérieux l’exploration d’un potentiel dollar numérique.

Des experts ont souligné que les acteurs des ransomwares utilisent les crypto-monnaies pour blanchir leurs transactions, et les autorités américaines ont qualifié l’utilisation abusive des crypto-monnaies dans de telles situations de “catalyseur massif.” Ces questions sont revenues sur le devant de la scène lundi lorsque le ministère américain de la Justice a annoncé que les autorités avaient récupéré 2,3 millions de dollars en bitcoins versés aux pirates de ransomware qui ont attaqué le Colonial Pipeline le mois dernier.

Selon Jeffrey Halley, analyste de marché senior pour l’Asie-Pacifique chez Oanda, la liquidation pourrait s’aggraver si le prix du bitcoin tombe sous les 30 000 dollars.

Passer sous cette barrière mettrait toutes les positions longues depuis le 1er janvier dans le rouge, ce qui, à mon avis, déclencherait une autre capitulation“, a-t-il écrit dans une note de recherche mardi.