Mon-livret.fr Monde La Cour suprême des États-Unis valide l’extradition des complices de Carlos Ghosn...

La Cour suprême des États-Unis valide l’extradition des complices de Carlos Ghosn vers le Japon

La Cour suprême américaine a ouvert samedi la voie à l’extradition vers le Japon d’un père et d’un fils américains accusés d’avoir aidé l’ancien président de Nissan et Renault, Carlos Ghosn, à fuir le Japon en attendant son procès pour fraude financière.

Dans un bref ordre, le juge de la Cour suprême Stephen Breyer a rejeté une demande des avocats de Michael Taylor et de son fils, Peter Taylor, de mettre en attente une ordonnance d’un tribunal inférieur qui a ouvert la voie à leur extradition.

Les avocats des Taylor ont réitéré, dans une requête déposée jeudi, les arguments selon lesquels leurs clients ne pouvaient pas être poursuivis au Japon pour avoir aidé quelqu’un à “s’évader sous caution” et que, s’ils étaient extradés, ils risquaient d’être soumis à des interrogatoires incessants et à la torture.

Une cour d’appel fédérale à Boston avait refusé jeudi de rendre une ordonnance empêchant l’extradition des Taylor alors qu’ils faisaient appel des décisions des tribunaux inférieurs. Le Département d’État américain a approuvé leur extradition en octobre.

Le moins que les tribunaux américains doivent aux requérants est de leur donner une pleine chance de plaider ces questions, y compris d’exercer leurs droits d’appel, avant qu’ils ne soient condamnés au sort qui les attend aux mains du gouvernement japonais“, ont écrit les avocats de la défense.

Les Taylor ont été arrêtés en mai à la demande du Japon après avoir été accusés d’avoir aidé Carlos Ghosn à fuir le Japon le 29 décembre 2019, caché dans une valise puis dans un jet privé avant d’atteindre le Liban.