La France dépasse les 100 000 décès dus au COVID-19

Les hôpitaux comptent près de 6 000 patients dans les unités de soins intensifs, un nombre record depuis avril 2020, ce qui oblige plusieurs établissements à reporter les opérations chirurgicales non urgentes.

La France a dépassé jeudi le seuil des 100 000 décès, ont indiqué les autorités sanitaires, alors que nous sommes confrontés à une troisième vague qui met les hôpitaux sous forte pression.

Seuls le Royaume-Uni (127 000 décès) et l’Italie (115 000) avaient déjà dépassé ce seuil symbolique en Europe, mais d’autres pays comme la Belgique et le Portugal ont un taux de mortalité par habitant plus élevé.

Nous pensons à toutes ces familles, leurs proches, les enfants qui ont perdu un parent, ou leur grand-parent, tous ces frères et sœurs en deuil, ces amitiés perdues” a rappelé le président Emmanuel Macron dans un tweet.

Nous n’avons pas atteint le pic des hospitalisations, ce qui signifie que nous avons encore des jours très difficiles devant nous“, avait rappelé mercredi le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

Près de 6 000 patients sont actuellement traités dans des unités de soins intensifs, ce qui a contraint plusieurs établissements à reporter des opérations chirurgicales non urgentes.

C’est la première fois depuis avril 2020 que ce chiffre d’occupation des lits de soins intensifs est atteint.

En raison de cette recrudescence, le gouvernement a décrété fin mars des mesures de confinement à l’échelle nationale. Les écoles maternelles, primaires et secondaires sont fermées jusqu’au 26 avril au moins, de même que les entreprises non essentielles.

Une nouvelle déclaration gouvernementale est attendue cette semaine, pour fixer une feuille de route vers le déconfinement, si cela est encore possible, a partir du 26 avril.