La France met à l’amende Google pour tromperie dans ses résultats !

Suite à un accord avec le parquet de Paris, Google versera 1,1 million d’euros en compensation pour une classification hôtelière parallèle à la classification officielle.

Google a été condamné lundi à une amende de 1,1 million d’euros  pour pratiques commerciales trompeuses après avoir créé et affiché un classement des hôtels en étoiles selon ses propres critères et algorithmes, parallèlement au classement officiel.

Nous avons fait un compromis avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et avons apporté les modifications nécessaires pour ne refléter que le classement français des hôtels dans les moteurs de recherche et les cartes Google“, a déclaré un porte-parole de Google, précisant qu’il ne s’agit pas d’une condamnation mais d’un accord.

En 2019, le bureau du procureur a ouvert une enquête après le dépôt de plusieurs plaintes d’hôteliers critiquant une classification des hébergements touristiques par Google.

L’enquête de la DGCCRF “a démontré le caractère trompeur de la classification des hôtels par Google, notamment sur son moteur de recherche“, a déclaré cette entité dans un communiqué transmis ce lundi.

Dans la note, la Direction de la répression des fraudes indique que Google Irlande et Google France ont corrigé leurs pratiques et qu’après un accord avec le Parquet de Paris, ils ont accepté de verser 1,1 million d’euros d’indemnités.

Selon l’enquête, dans 30 % des cas, l’index de Google affiché dans le moteur de recherche, dans les applications cartographiques et dans sa section de réservation d’hôtels, ne correspondait pas à la notation par étoiles établie par Atout.

Depuis septembre 2019, Google a rétabli sur son serveur la notation en étoile d’Atout, au lieu de la sienne basée sur des “critères personnels“, selon l’enquête, qui dénonce une pratique particulièrement préjudiciable aux consommateurs et trompeuse sur les services qu’ils peuvent attendre d’un hébergement.

Selon Google, avant ce changement, la classification reflétait une note attribuée sur la base de diverses informations provenant de tiers et disponibles en ligne, alors qu’elle repose désormais uniquement sur des informations provenant d’Atout.