La gamme Mini serait entièrement électrique d’ici 2030

Mini pourrait bientôt rejoindre les rangs des marques automobiles qui prévoient de passer au tout-électrique d’ici dix ans. Selon Electrek, des sources de Der Spiegel ont compris que Mini passerait au tout électrique d’ici 2030, et que sa dernière voiture à moteur à combustion arriverait en 2025. Ce serait le premier badge BMW à abandonner l’essence, selon le journal allemand.

Alors que la Cooper SE (alias Mini Electric) est le seul véhicule électrique pur de la marque pour le moment, une version entièrement électrique du Countryman entrerait en production en 2023. Deux crossovers sont également en préparation.

Ce ne serait pas l’objectif le plus ambitieux. Mini est une marque très ciblée qui ne compte que quelques modèles, et ses voitures sont principalement destinées à la conduite en ville plutôt qu’aux excursions de longue distance. Il ne faudra pas grand-chose pour électrifier la gamme, et l’autonomie ne sera pas un problème aussi important que pour BMW et d’autres constructeurs.

Même ainsi, le changement serait significatif. Mini donnerait de l’élan aux transitions annoncées par des constructeurs comme Jaguar Land Rover et Volvo pour 2030, sans parler des plans légèrement moins ambitieux de Ford et GM. Il pourrait devenir de plus en plus difficile pour les rivaux de s’en tenir aux moteurs à essence sans avoir l’air en retard. À cet égard, la Mini permet à BMW de tâter le terrain – elle peut voir comment l’électrification fonctionne pour une marque tout en adoptant un rythme plus lent pour ses principaux clients. Le succès de la Mini pourrait dicter les changements à apporter à la stratégie globale de BMW.