La SEC repousse à fin 2021 la date limite de dépôt des demandes de quatre ETF sur le bitcoin

La Securities and Exchange Commission des États-Unis a repoussé à la fin de 2021 les dates limites pour les demandes de quatre ETF (exchange-traded fund) Bitcoin.

Il s’agit des demandes pour le Valkyrie XBTO Bitcoin Futures Fund (reporté au 8 décembre), le Kryptoin Bitcoin ETF (24 décembre), le WisdomTree Bitcoin Trust (11 décembre) et le Global X Bitcoin Trust (21 novembre).

Ils font partie d’au moins une douzaine de demandes d’ETF Bitcoin en suspens sur le bureau de la SEC, déposées par diverses sociétés.

Un ETF est un type de titre lié à divers actifs (ou paniers d’actifs), dont les actions peuvent être cotées et négociées sur des bourses traditionnelles. Dans le cas d’un ETF crypto, les actifs sous-jacents sont des crypto-monnaies. De cette façon, les ETF crypto permettent aux investisseurs institutionnels de s’exposer aux actifs numériques sans réellement les acheter ou les détenir.

Alors que les États-Unis ont traîné les pieds, le Canada compte déjà quatre ETF Bitcoin officiellement approuvés et vient d’obtenir hier son premier ETF multi-crypto. Lancé par Evolve Funds Group à la Bourse de Toronto, ce fonds est lié à la fois au bitcoin et à l’ethereum.

Les préoccupations de la SEC concernant les ETF Bitcoin

En ce qui concerne les ETF crypto, la SEC est principalement préoccupée par le manque de transparence des informations de négociation, la manipulation du marché, les problèmes de liquidité et le fait que le bitcoin est un nouveau type d’actif qui est très différent de tout ce qui a été fait auparavant.

Sui Chung, PDG du fournisseur d’indices cryptographiques CF Benchmarks, a expliqué que, contrairement à il y a quelques années, lorsque la plupart des demandes d’ETF Bitcoin provenaient de startups, les candidats d’aujourd’hui sont beaucoup mieux équipés pour une telle entreprise.

« Je pense qu’une grande partie des domaines sur lesquels la SEC a précédemment exprimé des préoccupations, les déposants [n’avaient] pas beaucoup d’expérience sur le marché des ETF, en particulier avec les caprices des marchés cryptographiques et la façon dont ils se synchroniseraient avec les marchés boursiers à travers la structure de l’ETF« , a-t-il déclaré.

La SEC a vu un certain nombre de dépôts pour les FNB de contrats à terme sur le bitcoin en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement de 1940, dite « ‘40 Act« . « Lorsqu’il est combiné avec les autres lois fédérales sur les valeurs mobilières, le ’40 Act fournit des protections importantes aux investisseurs pour les fonds communs de placement et les ETF« , a déclaré Gensler, ajoutant que « j’attends avec impatience l’examen de ces dépôts par le personnel.«