L’Apple car est au point mort faute d’accords avec Hyundai, Nissan, Volkswagen et Ferrari

apple car

Selon Bloomberg, la société de Cupertino a cherché à conclure des accords avec des marques telles que Hyundai, Nissan, Volkswagen et Ferrari.

Les pourparlers entre Apple et plusieurs grandes entreprises automobiles, en vue d’un partenariat pour la production d’un véhicule électrique, ont fini par s’enliser car la société basée à Cupertino est encline à suivre la même stratégie commerciale que celle utilisée pour ses produits technologiques.

Apple a approché plusieurs marques, dont Hyundai Motor, Nissan Motor, Volkswagen et Ferrari, mais les négociations ont échoué. Le point d’achoppement a été la stratégie qu’elle a proposée, dans laquelle Apple serait chargée de développer un système autonome pour le véhicule, ainsi que le design intérieur et extérieur et la technologie embarquée, laissant la production des pièces internes au constructeur automobile.

Ce type d’accord implique essentiellement que l’entreprise partenaire abandonne sa marque et devienne un assembleur sous contrat pour Apple. Une source de Bloomberg a comparé cela à une situation où Apple demanderait à son rival Samsung de fabriquer l’iPhone. Contribuer au développement d’un nouveau rival sur le marché n’est pas dans l’intérêt des marques connues, c’est pourquoi elles ont rejeté la proposition.

Dans ces circonstances, “Apple est plus susceptible d’opter pour un fabricant sous contrat, car c’est le modèle commercial auquel il est habitué“, a déclaré Eric Noble, président de la société de conseil CarLab. Selon les experts du secteur, Foxconn et Magna pourraient devenir les principaux partenaires de l’activité Apple Car.

La société taïwanaise Foxconn entretient une relation très étroite avec Apple, en tant que principal assembleur de l’iPhone. En outre, il convient de noter qu’elle est déjà impliquée dans le secteur automobile. Ainsi, par exemple, en octobre 2020, elle a produit un châssis de véhicule électrique et une plateforme logicielle pour aider les constructeurs automobiles à commercialiser leurs modèles plus rapidement.

Magna, quant à elle, a beaucoup plus d’expérience dans la construction automobile. Elle assemble des modèles de luxe pour des entreprises telles que BMW, Daimler AG et Jaguar Land Rover.