Le Bitcoin entre en bear market, mais pour combien de temps ?

Le bitcoin a chuté de plus de 30 % en mai, la pire chute depuis novembre 2018. En 2019, il s’est échangé sous la moyenne mobile à 200 jours à trois reprises, mais il est resté au-dessus de cette ligne au cours des 13 derniers mois.

Elon Musk a peut-être été l’élément déclencheur de la dernière chute brutale et, ce faisant, s’est tiré une balle dans le pied (étant donné l’achat de BTC pour 1,5 milliard de dollars par Tesla en février), mais il y avait des signes de faiblesse, notamment un marché en fourchette depuis février. C’est une durée inhabituellement longue pour rester dans cette fourchette sans rupture décisive dans l’une ou l’autre direction.  Le prix n’a pas réussi à sortir à la hausse, il était alors plus probable qu’il sorte à la baisse, ce fut le cas la semaine dernière.

Le bitcoin s’effondre sur la moyenne mobile de 200 jours

Matt Weller de Forex.com souligne que le repli actuel n’est que le troisième repli de -30 % du marché haussier actuel, bien que, mesuré du sommet au creux, le repli actuel de -55 % soit plus profond que tous les replis observés en 2016 et 2017.

Il note également que les gains de prix dans le cycle actuel du marché haussier sont inférieurs à la moyenne historique “ce qui suscite l’espoir que le marché haussier est bien vivant“.

Le graphique ci-dessous de Forex.com montre qu’il y a eu sept retraits de 30 % ou plus entre 2015 et 2017.

Le nombre de retraits de plus de 30 % du bitcoin entre 2015 et 2017

Le graphique suivant de Coindesk montre les durées relatives des marchés haussiers et baissiers depuis 2014, qui semblent se raccourcir depuis 2018.

Des cryptomonnaies milliardaires à la pelle

Lukas Wiesflecker, chez Coinmonks, souligne l’absurdité du dernier bull run qui a fait des cryptomonnaies milliardaires à la pelle : En mars de cette année, on comptait 69 licornes, c’est-à-dire des cryptomonnaies dont la capitalisation boursière dépassait 1 milliard de dollars. En mai, elles étaient près de 100.

Parmi ces licornes, on trouve beaucoup plus de zombies que de vivants, plus de blockchains mortes et inutilisées que d’applications, plus de technologies ratées que de percées“, explique Lukas Wiesflecker.

Cinq des dix premières cryptomonnaies négociées sur la bourse Uniswap étaient des monnaies “mèmes de chien” sans utilité réelle ni technologie derrière elles. Pourtant, elles ont généré 1,5 milliard de dollars d’échanges en une journée au début du mois.

Lorsque tant de pièces de monnaie de type “shitcoins” sans imagination génèrent un tel volume d’échanges, peut-on trouver un signe plus clair d’une bulle ?” dit Lukas Wiesflecker.

Beaucoup de ces monnaies “mèmes” disparaîtront probablement, mais certaines survivront, et il n’y a aucune certitude que cette bulle soit proche de la fin, en particulier pour les monnaies établies comme le bitcoin et l’éther.

Adoption continue

L’adoption continue du bitcoin par les investisseurs institutionnels et les entreprises à la recherche d’un refuge contre l’inflation inévitable qui accompagne l’impression monétaire des banques centrales suggère que cette dernière baisse n’est qu’un répit dans un marché haussier beaucoup plus long qui doit encore se manifester.

Autre point à prendre en compte : les précédents marchés baissiers ont été précédés de fortes hausses des prix, suivies d’une chute brutale. Cela ne s’est pas produit cette fois-ci. La hausse a été brutale, mais la baisse a mis des mois à se manifester.

Un examen des graphiques historiques ne révèle pas tout à fait le désespoir qui a suivi la chute de bitcoins en 2015 et à nouveau en 2018, alors que des avertissements annonçaient que le prix se dirigeait vers zéro.

Une analyse du marché réalisée par Glassnode suggère que les récents vendeurs de bitcoins étaient principalement des nouveaux venus sur le marché.

Une fois que le prix se stabilisera et qu’il y aura des signes de reprise, une autre génération d’adopteurs de détail entrera sur le marché. Cela peut prendre un certain temps, mais l’histoire nous dit que cela donnera un élan à la prochaine vague haussière. Il y aura quelques corrections agressives en cours de route, mais à chaque marché baissier, le Bitcoin passe de mains plus faibles à des mains encore plus fortes.