Pour les banques centrales le Bitcoin pourrait s’effondrer rapidement !

Alors que le bitcoin a connu des hauts et des bas ces derniers temps, certains banquiers centraux mondiaux ont commencé à exprimer leurs doutes quant à l’utilité et à la volatilité inhérente des crypto-actifs.

Le gouverneur de la banque centrale de Suède, Stefan Ingves, a déclaré lors d’une récente conférence bancaire à Stockholm que la valeur du bitcoin pourrait s’effondrer de façon spectaculaire. Il a comparé la monnaie numérique à une collection de timbres, mettant en doute sa validité et sa faisabilité à long terme. « L’argent privé s’effondre généralement tôt ou tard« , a-t-il déclaré, ajoutant : « Et, bien sûr, vous pouvez vous enrichir en négociant des bitcoins, mais c’est comparable au commerce des timbres. »

Stefan Ingves a déclaré que l’examen réglementaire des crypto-monnaies augmenterait probablement à mesure que la popularité de ces actifs numériques s’accroît.

Pendant ce temps, le gouverneur de la Banque du Mexique, Alejandro Díaz de León, a déclaré jeudi que, selon lui, le bitcoin était un outil de troc plutôt qu’une monnaie légale viable. Il l’a décrit comme une piètre réserve de valeur, citant les fluctuations sauvages de son prix. « Quiconque reçoit des bitcoins en échange d’un bien ou d’un service, nous pensons que cela s’apparente davantage à du troc, car cette personne échange un bien contre un bien, mais pas vraiment de l’argent contre un bien« , a-t-il déclaré, cité par Reuters.

« Les gens ne voudront pas que leur pouvoir d’achat, leur salaire augmente ou diminue de 10% d’un jour à l’autre. Vous ne voulez pas de cette volatilité pour le pouvoir d’achat. En ce sens, ce n’est pas une bonne sauvegarde de la valeur« , a déclaré Alejandro Díaz de León. Il a affirmé que le Mexique ne chercherait pas à adopter la crypto-monnaie comme monnaie, comme l’a fait le Salvador, étant donné ce qu’il a décrit comme ses défauts.

Selon Tom Mutton, directeur fintech de la Banque d’Angleterre, la technologie qui sous-tend les monnaies numériques des banques centrales pourrait en fait être « des dizaines de milliers de fois plus efficace par transaction » que celle du bitcoin. Mutton a déclaré en juin : « Compte tenu de ses défauts de performance et de son inefficacité énergétique, [il] ne constitue en aucun cas une comparaison pertinente pour le type de technologie que nous pourrions utiliser dans une monnaie numérique de banque centrale. »

Le bitcoin est en hausse de plus de 9 % depuis son plus bas niveau hebdomadaire de 42 900 dollars, et de plus de 61 % depuis le début de l’année. La crypto-monnaie change actuellement de mains pour environ 46 840 $, après avoir atteint un sommet de 47 396 $ en 24 heures.