Le bitcoin rechute après l’appel de la Chine à la répression des activités de minage et d’échange de bitcoins

Le cours du bitcoin a chuté vendredi après un appel des autorités chinoises à sévir contre le minage et le commerce de la cryptomonnaie.

Dans une déclaration du vice-premier ministre chinois Liu He et du Conseil d’État, les autorités ont déclaré qu’une réglementation plus stricte était nécessaire pour protéger le système financier.

La déclaration, publiée vendredi indique qu’il est nécessaire de “réprimer les comportements de minage et d’échange de bitcoins, et de prévenir résolument la transmission des risques individuels au domaine social.

Le prix du bitcoin sur Coin Metrics a glissé de plus de 6 % lorsque la nouvelle de la déclaration a circulé, dans le cadre d’une chute plus large qui a vu la monnaie numérique dégringoler de plus de 40 % depuis son sommet.

Les propos sévères de la Chine interviennent un jour seulement après que les autorités américaines se sont engagées à sévir contre ceux qui utilisent le bitcoin pour mener “des activités illégales au sens large, y compris l’évasion fiscale“. Le département du Trésor a déclaré qu’il exigerait des rapports sur les transferts de crypto-monnaies de plus de 10 000 dollars, tout comme pour l’argent liquide.

Les inquiétudes en Chine ont porté sur un certain nombre de questions.

Il est nécessaire de maintenir le bon fonctionnement des marchés boursiers, de la dette et des devises, de réprimer sévèrement les activités illégales liées aux valeurs mobilières et de punir sévèrement les activités financières illégales“, indique le communiqué.

Dans le cadre de ses efforts pour rationaliser l’espace florissant des devises numériques, la banque centrale chinoise a été l’une des premières au monde à développer sa propre devise numérique adossée au yuan. Jeudi, la Réserve fédérale américaine a déclaré qu’elle publierait bientôt un document décrivant ses propres recherches dans le domaine des devises numériques des banques centrales.