Le Credit Suisse vend pour 2,3 milliards de dollars d’actions liées à Archegos

Le Credit Suisse Group AG a vendu pour environ 2,3 milliards de dollars d’actions liées à l’affaire Archegos Capital, plus d’une semaine après que d’autres fonds aient vendu leurs actions et évité les pertes.

La banque suisse est entrée sur le marché avec des transactions en bloc liées à ViacomCBS, Vipshop et Farfetch, a déclaré une personne ayant connaissance de l’affaire. Les actions se sont négociées à un niveau nettement inférieur à celui du mois dernier, avant l’implosion du family office de Bill Hwang.

Les actions des trois sociétés ont baissé dans les échanges post-marché, tout comme les actions du Credit Suisse cotées aux États-Unis.

La société basée à Zurich doit encore fournir aux investisseurs une mise à jour sur l’étendue du préjudice qu’elle subit du fait de sa relation avec Archegos, mais il pourrait s’agir de milliards de dollars. Le chef de la banque d’investissement du Credit Suisse, Brian Chin, est sur le point de partir  dès mardi suite au scandale. Les dirigeants discutent également du retrait de la directrice des risques, Lara Warner, tout en épargnant le directeur général, Thomas Gottstein.

Paul Galietto, responsable de la vente et du négoce d’actions, quitte son poste avec effet immédiat, mais il restera jusqu’en avril pour aider à la transition, a indiqué la banque.

La chute du portefeuille Archegos de Bill Hwang s’est transformé en l’une des plus grandes faillites de fonds depuis la disparition de Long-Term Capital Management dans les années 1990.

Archegos a connu une croissance rapide grâce à des paris à fort effet de levier. Ceux-ci ont été réduits à néant en quelques jours à la fin du mois dernier, lorsque des actions comme ViacomCBS et GSX Techedu ont chuté, déclenchant des appels de marge.

Credit Suisse et Nomura Holdings ont déclaré aux actionnaires que leurs entreprises risquaient de subir des pertes “importantes“. Goldman Sachs et Morgan Stanley, qui ont été parmi les premières banques à liquider les avoirs d’Archegos, semblent avoir évité que leurs activités soient touchées.

Compte tenu de la taille d’Archegos, les banques peuvent accumuler des pertes totales de l’ordre de 5 à 10 milliards de dollars au fur et à mesure que les positions sont liquidées, ont écrit les analystes de JPMorgan dirigés par Kian Abouhossein dans une note aux clients la semaine dernière.

L’offre du Credit Suisse de lundi comprenait environ 34 millions d’actions de ViacomCBS, 14 millions d’actions de Vipshop et 11 millions d’actions de Farfetch.