Le gouvernement abandonne le projet d’extension de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle

Le plan prévoyait la construction d’un quatrième terminal d’ici 2037 afin d’augmenter la capacité de l’aéroport de 40 millions de passagers par an.

Le gouvernement a décidé d’abandonner le projet d’agrandissement de l’aéroport  Roissy-Charles-de-Gaulle, a annoncé jeudi la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, qui a justifié cette décision sur la lutte contre le réchauffement climatique.

L’exécutif a demandé à l’opérateur aéroportuaire ADP de suspendre le projet actuel “et d’en présenter un nouveau, plus cohérent avec ses objectifs en termes de changement climatique et de protection de l’environnement“, a déclaré Barbara Pompili au journal Le Monde.

Cette décision intervient une semaine après qu’un tribunal a jugé l’État responsable de l’absence de mesures suffisantes pour freiner le changement climatique, une mesure sans précédent en Europe.

Le plan prévoyait la construction d’un quatrième terminal d’ici 2037 afin d’augmenter la capacité de l’aéroport de 40 millions de passagers par an.

Barbara Pompili a qualifié le projet d'”obsolète” parce qu’il ne correspondait plus à la politique environnementale du gouvernement ni aux besoins d’un “secteur en pleine transformation vers l’avion écologique du futur“.

Ce plan, dont le coût est estimé entre 7 et 9 milliards d’euros, avait déjà rencontré la résistance des militants écologistes et des hommes politiques locaux, ainsi que de l’agence nationale de l’environnement.

Nous aurons toujours besoin d’avions, mais nous devons aller vers une utilisation plus raisonnable du transport aérien et parvenir à une réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur“, a déclaré Barbara Pompili.