Le PDG de Ripple Labs confirme que la société vise Wall Street

La société à l’origine de la crypto-monnaie XRP, Ripple Labs, ouvre la voie à son arrivée sur les marchés boursiers. Cette information a été confirmée par Brad Garlinghouse, PDG de la société, qui a assuré qu’il y a une “très forte” probabilité que l’entreprise entre en bourse prochainement.

Bien que le dirigeant n’ait pas précisé quand Ripple Labs demanderait son incorporation à la bourse, Garlinghouse a déclaré que le processus devant la Securities and Exchange Commission (SEC), aura lieu à “un moment donné“.

L’introduction en bourse de Ripple Labs se fera après que la société ait résolu son litige avec la SEC. En décembre dernier, la commission a poursuivi Ripple Labs pour la vente de 1,3 milliard de dollars de XRP et l’a accusé de négocier des titres non enregistrés.

Ripple Labs fait valoir que la crypto-monnaie qu’elle émet n’est pas un titre, mais plutôt une crypto-monnaie, comme d’autres qui existent sur le marché, et qu’elle n’aurait donc pas besoin d’une autorisation directe de la SEC pour la négocier publiquement. XRP est actuellement la sixième plus grande crypto-monnaie, sur la base de sa capitalisation, qui dépasse déjà 45 milliards de dollars, selon CoinGecko.

Ripple sur le point d’entrer en bourse

Le message de Garlinghouse concernant l’éventuelle cotation en bourse de Ripple Labs peut être interprété de plusieurs manières. La première est que l’action en justice contre l’entreprise pourrait être réglée, mais pas avant que l’entreprise ne paie une forte amende.

Pour accéder à la bourse, Ripple doit déposer auprès de la SEC un formulaire S-1, ou prospectus d’enregistrement initial, qui sera analysé par la commission pour décider si la demande est acceptée ou non. Parmi les entreprises de l’écosystème des crypto-monnaies qui sont déjà cotées en bourse, il y a le cas de la bourse Coinbase, qui opère sur le marché du Nasdaq.