Le pétrole brut grimpe au-dessus de 70 dollars !

Les prix du pétrole ont poursuivi leur progression vendredi, alors que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a déclaré que la demande mondiale de brut retrouverait les niveaux antérieurs à la pandémie de Covid-19 d’ici la fin de l’année prochaine.

Le Brent, référence mondiale, a augmenté à 72,87 dollars le baril, tandis que le brut West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en juillet a augmenté à 70,72 dollars. Le WTI a dépassé 70 dollars le baril vendredi dernier (son plus haut depuis 2018), et le Brent a fait un pic au-dessus de 72 dollars en raison de perspectives de demande de plus en plus favorables.

L’AIE a déclaré dans un rapport vendredi que les producteurs devront augmenter leur production pour suivre la reprise de la demande. Elle s’attend à ce que la demande augmente en 2021 avant de croître à un rythme plus rapide l’année prochaine, pour atteindre 100 millions de barils par jour (mb/j) à la fin de 2022.

Selon l’agence de l’énergie, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+) dispose d’une marge de manœuvre pour augmenter sa production de 1,4 mb/j par rapport à son objectif de juillet 2021 à mars 2022.

Notre premier examen détaillé des soldes pour 2022 confirme les prévisions antérieures selon lesquelles l’OPEP+ doit ouvrir les robinets pour maintenir un approvisionnement adéquat des marchés pétroliers mondiaux“, a déclaré l’AIE.

Au début du mois, les producteurs de l’OPEP+ ont convenu de s’en tenir au plan actuel d’augmentation progressive de la production de pétrole jusqu’en juillet en place. Cette décision a fait grimper les prix à terme du pétrole brut à leur plus haut niveau depuis plus de deux ans.