Le pétrole plonge avec la troisième vague de Covid-19 qui arrive !

Le prix du pétrole brut a chuté de plus de 4% mardi, en raison des craintes que les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus et la lenteur du déploiement des vaccins en Europe ne nuisent à la reprise de la demande.

Le Brent  avait chuté de 4,12% à 61,96 dollars le baril mardi, tandis que le West Texas Intermediate américain était en baisse de 3,95% à 59,13 dollars.

L’Europe continentale renforce les mesures relatives au coronavirus et restreint ainsi davantage la mobilité“, a indiqué Commerzbank, ajoutant : “Cela devrait avoir un impact négatif correspondant sur la demande de pétrole“.

Les experts affirment également que les marchés physiques du brut indiquent que la demande est plus faible, et bien plus que le marché à terme. “Les prix physiques sont plus faibles que ce que les contrats à terme depuis plusieurs semaines“, a déclaré Lachlan Shaw, responsable de la recherche sur les matières premières à la National Australia Bank, cité par Reuters.

Des confinements prolongés ont été réintroduits dans plusieurs pays européens  en raison de la menace d’une troisième vague d’infections Covid-19.

Le plus grand consommateur de pétrole d’Europe, l’Allemagne, a annoncé mardi qu’elle prolongeait son confinement à l’échelle nationale jusqu’au 18 avril, alors que le nombre d’infections dans le pays est monté en flèche. La France et la Pologne ont également réintroduit des confinements partiels, ces deux pays ayant été confrontés à une forte augmentation des cas ces dernières semaines.