Le prix de l’or bondit en raison de la hausse de l’inflation aux États-Unis

Le prix de l’or a bondi mardi, après une forte hausse de l’inflation aux États-Unis qui a renforcé l’attrait du métal jaune en tant que couverture contre l’inflation.

L’indice des prix à la consommation a grimpé de 0,6 % en mars – c’est la plus forte hausse mensuelle depuis août 2012. Ce rapport fait suite aux données IPP de la semaine dernière, qui ont montré que les prix à la production ont augmenté de 4,2 % annuellement, le rythme le plus rapide depuis septembre 2011.

Les programmes massifs d’assouplissement quantitatif du gouvernement américain et de la Réserve fédérale ont commencé à susciter des critiques et des inquiétudes quant aux risques à long terme d’un excès de dépenses et d’une stimulation excessive de l’économie à un rythme aussi agressif.

L’inflation restera le sujet brûlant de cette semaine, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s’exprimant mercredi devant l’Economic Club de Washington.

Jusqu’à présent, Jerome Powell a habilement esquivé les questions relatives à la hausse rapide de l’inflation, déclarant que toute accélération des prix sera temporaire. Mais les responsables politiques devront finir par s’attaquer à cette question problématique avant qu’elle ne fasse boule de neige et ne devienne incontrôlable.

Un autre événement macroéconomique qui a soutenu les prix de l’or cette semaine est la nouvelle selon laquelle les autorités sanitaires américaines ont interrompu l’utilisation du vaccin COVID-19 de Johnson & Johnson, en raison de la formation de caillots sanguins chez quelques personnes.