Mon-livret.fr Viral Le Bon Coin : L’histoire dingue d’un acheteur qui traverse la France...

Le Bon Coin : L’histoire dingue d’un acheteur qui traverse la France pour se venger après une arnaque

Un des utilisateurs de la plateforme forme Leboncoin n’a pas digéré une arnaque qu’il a subie en achetant un ordinateur. Il décide de se faire une vengeance en traversant la France pour rentrer en possession de son bien qu’il a payé.

Que s’est-il vraiment passé sur Leboncoin ?

Résidant à Tours, il est venu à Scey-sur-Saône en Haute-Saône pour voir le vendeur qui l’arnaque sur le site Leboncoin. Cette information est disponible sur l’Est Républicain depuis le 9 avril. L’achat a été réalisé en avril 2020 pour 1.015 euros, mais l’ordinateur n’a jamais été reçu par le Tourangeau qui avait quand même payé.

Selon l’Est Républicain, la première livraison n’a pas eu lieu à cause des restrictions de taille de colis par la poste. Cela était une excuse, puisqu’il a une deuxième fois repoussé la livraison en prétextant que l’ordinateur s’est cassé. Il a avancé qu’il fallait une réparation avant tout envoi, alors que l’acheteur a vu le même article en vente sur le site. C’est delà qu’il s’est rendu compte qu’il a été escroqué.

Agacé, il a décidé de se faire justice en employant les grands moyens. Il prit alors contact avec des associations de consommateurs et des avocats. Par la suite, il prend lui-même les choses en main. Ainsi, le 25 mai, il traverse la France et se rend au domicile dudit vendeur. Le journal local affirme par l’avocat de l’acheteur, Mr Glaive, que la rencontre partait d’une intention de règlement à l’amiable.

L’acheteur et le vendeur vont finalement en prison

À 500 kilomètres de chez lui au milieu de 200 habitants, il retrouve vite la maison de son arnaqueur. Il casse un carreau pour pénétrer chez ce dernier et retrouve son ordinateur en bon état et le prend. On le soupçonne d’avoir pris, en plus de son ordinateur, une tablette numérique et un chéquier.

Finalement, ils ont chacun porté plainte l’un contre l’autre pour vol par effraction et pour escroquerie. L’habitant de la Haute-Saône, lui, avait déjà été condamné deux fois pour escroquerie. Ses intentions étaient donc malhonnêtes, selon les dires du procureur. Le vendeur écope de trois mois et doit verser 149 euros à sa victime. De même, pour s’être fait justice lui-même, cette dernière écope de quatre mois de prison avec sursis.

Sur Leboncoin, il faut faire preuve de vigilance même s’il y a toujours de bonnes affaires. En décembre dernier un utilisateur a voulu vendre sa voiture. Il a envoyé la carte crise à un client très intéressé pour régler les détails de l’assurance. Ce dernier a remis la voiture en vente sans avoir payé le propriétaire. Selon TF1, il a donc empoché cinq fois 60.000 euros auprès d’acheteurs voulant vite faire de bonnes affaires.