Les crypto replongent après l’annonce des premières mesures de régulation du marché par les autorités Américaines

Le département du Trésor a annoncé jeudi qu’il prenait des mesures pour contrôler les transactions de cryptomonnaies, et a déclaré qu’il exigerait que tout transfert d’une valeur de 10 000 dollars ou plus soit signalé à l’Internal Revenue Service (service des impôts).

Les cryptomonnaies posent déjà un important problème de détection en facilitant les activités illégales au sens large, y compris l’évasion fiscale“, a déclaré le Trésor dans un communiqué.

C’est pourquoi la proposition du président prévoit des ressources supplémentaires pour l’IRS afin de faire face à la croissance des crypto-monnaies“, ajoute le ministère. “Dans le cadre du nouveau régime de déclaration des comptes financiers, les comptes d’échange de cryptomonnaies et de cryptoactifs et les comptes de services de paiement qui acceptent les cryptomonnaies seraient couverts. En outre, comme pour les transactions en espèces, les entreprises qui reçoivent des crypto-monnaies dont la juste valeur marchande est supérieure à 10 000 dollars seraient également déclarées.

Le bitcoin a re-chuté peu après l’annonce du Trésor après une session ou il était pourtant en hausse de plus de 9%.

Au cours des derniers mois, un nombre croissant d’analystes de Wall Street ont tiré la sonnette d’alarme sur le fait que les régulateurs du Trésor et de la Securities and Exchange Commission pourraient bientôt jouer un rôle plus actif dans la réglementation des cryptomonnaies.

Le renforcement de la réglementation va probablement contrarier certains investisseurs en cryptomonnaies, qui ont vu la valeur du bitcoin glisser d’environ 25 % au cours du mois dernier.

Avec Gary Gensler, expert de longue date en cryptomonnaies, à la tête de la SEC, Raymond James pense que ce n’est qu’une question de temps avant que le Congrès n’accorde au régulateur une juridiction plus large.

Gary Gensler

Le président Gensler est considéré comme un allié potentiel pour les cryptomonnaies en tant qu’ancien professeur sur le sujet ; cependant, ces déclarations sont susceptibles de réexaminer les débats concernant le risque réglementaire pour les cryptomonnaies et les échanges“, a écrit Ed Mills, analyste chez Raymond James, plus tôt en mai.

À court terme, cela pourrait entraîner un risque pour les gros titres“, a-t-il ajouté. “Cependant, à moyen et long terme, la réglementation ajouterait une légitimité supplémentaire à la classe d’actifs et pourrait fournir une protection réglementaire autour des bourses de cryptomonnaies existantes.

Si l’implication du département du Trésor et de la SEC peut finalement s’avérer une aubaine pour les investisseurs en cryptomonnaies, tout obstacle réglementaire à court terme sera probablement un autre ennui pour les investisseurs en bitcoin, dogecoin et autres.

La confirmation de Gary Gensler en tant que président de la SEC, et la volatilité des cryptomonnaies au cours du week-end suite à des rumeurs de renforcement de la réglementation, mettent en évidence les risques réglementaires auxquels cette industrie est confrontée“, a écrit l’économiste stratégique Paul Shea en avril.

Les démocrates comme les républicains ont fait de la réglementation des cryptomonnaies une priorité absolue en 2021, car les envolées du prix du bitcoin et d’autres actifs numériques l’année dernière ont suscité des inquiétudes quant à la manipulation du marché et aux investissements de détail non informés.