Les experts affirment qu’après les liquidations “paniques”, le bitcoin “attend des catalyseurs haussiers”.

Le deuxième trimestre de cette année a été le pire en trois ans pour le bitcoin, la valeur de la première crypto-monnaie mondiale ayant chuté de plus de 25 000 dollars.

Avec un prix actuel de 33 557 $, le bitcoin est 48 % en dessous de son record historique de 64 863 $, enregistré le 14 avril.

Cela s’est traduit par la perte de centaines de milliards de dollars en capitalisation.

Les causes du plongeon

Le principal facteur négatif a été l’actualité de la Chine, dont les autorités ont interdit aux institutions financières de négocier des crypto-monnaies et ont interdit l’extraction de bitcoins dans plusieurs provinces clés.

Ces événements ont généré une panique chez certains investisseurs, qui se sont empressés de vendre leurs bitcoins, explique Mikhail Karkhalyyov, analyste de la bourse de crypto-monnaies Currency.com.

Il s’agissait principalement de détaillants qui avaient acheté des bitcoins trois à six mois auparavant et disposaient d’un capital relativement insignifiant“, a-t-il déclaré. Pendant ce temps, les grands acteurs ont profité de la baisse pour augmenter leurs positions dans la crypto-monnaie, argumente Mikhail Karkhalyyov.

À la recherche de catalyseurs

Bien que le deuxième trimestre ait été un échec en ce qui concerne les indicateurs du marché, la bande de valeur actuelle, entre 35 000 et 40 000 dollars, a déjà confirmé sa résistance à plusieurs reprises.

Il est tôt pour parler du début des tendances baissières, car le bitcoin reste dans un état de consolidation après avoir progressé six fois depuis l’automne dernier.

De nouveaux événements marquants qui créent un élan puissant sont nécessaires pour sortir de la bande actuelle. Le marché attend des catalyseurs haussiers“, a-t-il souligné.

Mikhail Karkhalyyov note que le bitcoin est faible entre juin et octobre selon les statistiques, mais qu’il n’a pas épuisé son potentiel dans le cadre du cycle de croissance actuel.