L’inflation s’intensifie aux États-Unis, tandis que la Chine l’exporte

Les économies américaine et chinoise ont été affectées ces derniers jours par la croissance du taux d’inflation, produit des mesures prises pour relancer l’économie après la pandémie de coronavirus.

Les États-Unis ont enregistré une hausse de l’inflation de 5 % en glissement annuel, ce qui en fait la plus élevée depuis près de 13 ans, selon le Bureau américain des statistiques du travail (USBLS), dans son bulletin mensuel.

L’un des facteurs à l’origine de la hausse de l’inflation est l’impression inconsidérée de dollars pour couvrir le coût du programme d’aide financière de 1 900 milliards USD. Il comprend des paiements directs de 1 400 USD pour la majorité de la population américaine.

Les secteurs de l’automobile et des compagnies aériennes ont été durement touchés. Le prix des voitures d’occasion a augmenté de 7,3%, tandis que les billets d’avion ont augmenté de 7%.

Cependant, le président de la Réserve fédérale américaine (FED), Jerome Powell, a appelé au calme, car il estime que cette hausse sera temporaire.

La Chine transfère l’inflation au monde entier

La Chine a également connu une augmentation de l’inflation. La raison est due à l’augmentation de l’indice des prix à la production, en effet, au mois de mai, il a augmenté de 9%, par rapport à l’année précédente, selon l’agence de presse Bloomberg.

Les conséquences de ce qui s’est passé en Chine, pourraient commencer à se déplacer vers le reste des économies, puisque le géant asiatique est l’un des plus grands producteurs de biens et de services au monde.

Cela ne s’est pas produit depuis les années 1990, lorsque la Chine a eu un impact déflationniste sur les prix à la consommation mondiale. Aujourd’hui, l’augmentation des coûts et la demande croissante d’exportations pourraient pousser les prix à la hausse en raison de la faiblesse des marges, alors que dans le même temps, l’inflation s’intensifie aux États-Unis.

« Les prix à l’exportation pourraient rebondir en dollars en raison de l’appréciation de la monnaie » du yuan, a déclaré Michelle Lam, économiste pour la Grande Chine chez Société Générale SA.

13 ans d’inflation croissante et dévoilement du livre blanc sur le bitcoin

Au moment où les États-Unis atteignent leur plus forte inflation depuis 13 ans, cela fait également 13 ans que Satoshi Nakamoto a dévoilé le livre blanc du bitcoin, une crypto-monnaie qui résiste à la censure et présente des caractéristiques déflationnistes contrairement au dollar américain.

L’approche de base pour expliquer que le bitcoin (BTC) est déflationniste à long terme commence par le fait que, contrairement à la monnaie fiduciaire, il y a un nombre fixe de pièces BTC qui seront émises (21 millions). En outre, une autre caractéristique est qu’il y a une réduction progressive de l’émission de la crypto-monnaie au fil du temps.