L’Italie suspend le vaccin d’AstraZeneca après des effets secondaires “graves”

L’autorité réglementaire italienne a souligné qu’à ce jour, “aucun lien de causalité n’a été établi” entre l’administration du médicament et ces effets secondaires.

L’Agence italienne des médicaments (AIFA) a annoncé jeudi la suspension de l’utilisation  d’un lot du vaccin d’AstraZeneca après l’apparition de “certains événements indésirables graves” qui pourraient être liés à l’administration du médicament.

Suite à la notification de certains événements indésirables graves en concomitance temporaire avec l’administration de doses du lot ABV2856 du vaccin contre le covid d’AstraZeneca, l’AIFA a décidé, par précaution, d’interdire l’utilisation de ce lot dans tout le pays“, a déclaré le régulateur, ajoutant qu’il “se réserve le droit de prendre d’autres mesures si nécessaire” en étroite collaboration avec l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Le régulateur a ajouté qu’il menait une enquête sur cette affaire en coordination avec l’EMA et a souligné qu’à ce jour “aucun lien de causalité n’a été établi” entre l’administration du médicament et ces effets secondaires.

L’AIFA a pris la décision de suspendre l’utilisation du lot ABV2856 à la suite du décès de deux hommes en Sicile qui avaient été récemment inoculés avec des doses de ce lot.

L’un d’entre eux, l’officier de police Davide Villa, 50 ans, est décédé le week-end dernier, quelque 12 jours après avoir reçu l’injection, tandis qu’en début de semaine, l’officier de la marine Stefano Paterno, 43 ans, est mort d’une crise cardiaque présumée un jour après avoir reçu l’antidote d’AstraZeneca.

La semaine dernière, l’Autriche a cessé d’utiliser un lot de vaccins du même fabricant, alors qu’une enquête est en cours sur un décès dû à des troubles de la coagulation et à une embolie pulmonaire. Une décision similaire a été prise par l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et le Luxembourg. Toutefois, le lot interdit ce jour en Italie est différent de celui utilisé en Autriche.

Entre-temps, le Danemark et la Norvège ainsi que l’Islande ont suspendu jeudi la vaccination contre le covid-19 avec le médicament d’AstraZeneca à la suite de rapports faisant état de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin.

Réponse d’AstraZeneca

AstraZeneca a déclaré jeudi que la sécurité de son vaccin avait fait l’objet d’études approfondies lors d’essais cliniques sur l’homme et que des données indépendantes évaluées par des pairs avaient confirmé que le médicament était généralement bien toléré.

Auparavant, le fabricant de médicaments avait déclaré que ses injections étaient soumises à des contrôles de qualité stricts et rigoureux et qu’aucun “événement indésirable grave associé au vaccin” n’avait été confirmé.