Livret A : une collecte record en 2020

Pendant la crise sanitaire qui secoue le monde entier, la plupart des Français ont jugé bien d’opter pour une épargne au lieu de souscrire une assurance-vie. Cette situation a d’ailleurs boosté les revenus de la collecte et diminué les chiffres au niveau des services d’assurances.

Une épargne massive sur le livret A

Depuis le début de la crise sanitaire, la plupart des ménages français ont plébiscité le livret A. En effet, c’est ce livret qui leur permettra de faire des épargnes. Ainsi, le climat anxiogène et la peur créée par cette situation sanitaire ont conduit les Français à faire plus d’épargnes que d’habitude. Depuis février c’est-à-dire la période où cette crise a débuté, les études ont montré que les ménages épargnants ont déposé environ 25,76 milliards d’euros sur leur livret A. C’est un montant record pour une période relativement courte même si pendant le mois de septembre le montant déposé est moins élevé.

Toutefois, il demeure tout aussi important pour ce mois. En effet, la somme épargnée en septembre 2019, une année plus tôt pendant la même période est beaucoup moins importante. Les sommes avoisinent les 1,26 milliard d’euros selon les chiffres communiqués par la Caisse des dépôts pour septembre 2020. On note donc une hausse de plus de 25 % comparée à la somme collectée durant le mois de septembre 2019.

Lorsqu’on rassemble la somme cumulée du livret A et celle du Livret de Développement durable et solidaire, on se retrouve à 32,74 milliards d’euros. C’est le montant total épargné par les ménages français durant ces neuf derniers mois. Cela porte à 443,7 milliards d’euros l’ensemble de la recette de ces deux produits.

Un coup dur pour l’assurance-vie

Pendant que l’épargne avec le livret A battait son plein, l’assurance-vie quant à lui a du mal à se faire une place. La collecte globale concernant ce service est à la baisse et selon les chiffres de la Fédération française de l’assurance, moins de 0,8 milliard a été collecté pour le mois de septembre 2020. De plus, pendant ce même mois, l’assurance-vie enregistre sa septième pire collecte d’affilée seulement en cette année.

Pour preuve, l’ensemble des prestations a rapporté 89,5 milliards pendant les neuf premiers mois de l’année. Dans ce montant, la collecte nette de l’assurance-vie s’établit à 7,3 milliards. Pendant cette même période en 2019, la collecte nette avait rapporté 20,8 milliards, selon les chiffres de la FFA. Ces statistiques montrent clairement que cette année n’a pas été bénéfique pour les services d’assurances.

De plus, les chiffres confirment que les Français se sont plus tournés vers l’épargne qui constitue une alternative à l’assurance-vie. Les options du livret A illustrent parfaitement ce choix.