L’Oréal résiste à la pandémie avec une baisse de 5% de son bénéfice annuel

L’Oréal a tenu bon en 2020 malgré la pandémie. C’est ce que révèlent les résultats annuels publiés aujourd’hui, qui font état d’un bénéfice net de 3 567 millions d’euros, soit une baisse de seulement 5 % par rapport au bénéfice de 2019.

La preuve que l’impact de Covid-19 a été réduit est le fait que le conseil d’administration de la société a proposé la distribution d’un dividende de quatre euros par action, soit 4 % de plus que celui distribué l’année dernière malgré la baisse des bénéfices.

La fin de l’année a été particulièrement positive pour L’Oréal. Au quatrième trimestre, ses ventes ont retrouvé les niveaux de la même période de 2019, atteignant 7 878,8 millions, soit 7 879,3 de plus que l’année précédente, lorsque la pandémie n’était pas encore apparue. La reprise du chiffre d’affaires a été progressive, après avoir été touchée au premier semestre par la crise sanitaire. Si le premier trimestre s’est terminé par une baisse de 4,3 %, la situation s’est aggravée au deuxième trimestre avec une baisse de 19,4 %. Au troisième trimestre, la situation s’est améliorée, avec des recettes inférieures de 2 % à celles de la même période de l’année, jusqu’à la reprise du dernier trimestre. Le tout accompagné d’une croissance de 62% des ventes en ligne.

Grâce à sa force en matière de commerce électronique et de numérique, qui a encore augmenté de manière significative, L’Oréal a pu maintenir une relation étroite avec tous ses clients et compenser largement la fermeture des points de vente“, a expliqué dans un communiqué le président et directeur général de L’Oréal, Jean-Paul Agon.

La plus forte baisse de revenus a été subie par les cosmétiques pour professionnels, avec 10%. La catégorie des particuliers a également connu une baisse considérable, de 8,2 %, à 11 704 millions. L’Oréal explique que les mesures de contrôle de la pandémie et les différents confinements “ont eu un impact majeur sur le marché du maquillage“, alors que les produits de coloration capillaire ont connu une croissance à deux chiffres. Les produits de soins de la peau ont également obtenu de bons résultats.

Pour sa part, la division L’Oréal Luxe a connu une baisse de 7,6 % de ses ventes, qui se sont établies à 10 180 millions. La division dermo-cosmétique a connu une croissance importante, de 13 %, pour un chiffre d’affaires de 3 011 millions, grâce à l’essor du commerce en ligne.

Par marchés, l’Europe occidentale a été la moins performante, avec une baisse de 9,2 %, tandis que le marché nord-américain a chuté de 8,8 %. La division des nouveaux marchés, qui comprend la région Asie-Pacifique, ainsi que l’Amérique latine, l’Europe de l’Est, l’Afrique et le Moyen-Orient, a chuté de 3,2 %.