L’Union européenne va introduire un portefeuille numérique pour stocker des documents, des mots de passe et effectuer des paiements

L’Union européenne travaille sur un portefeuille numérique qui permettra aux citoyens de stocker des documents officiels tels que des cartes d’identité ou des permis de conduire, de gérer des mots de passe et d’effectuer des paiements sécurisés à l’aide de leur identité numérique. Cette solution devrait être pleinement opérationnelle dans un an environ.

Selon le Financial Times, l’Union européenne présentera cette semaine les détails de l’application qui sera disponible pour les 27 pays membres. Grâce à cette solution officielle, les citoyens pourront opérer en toute sécurité sur les sites des administrations locales ainsi que sur d’autres sites Internet.

Étant donné que des informations sensibles sont stockées et que la sécurité est une préoccupation majeure, le portefeuille numérique de l’UE sera doté de plusieurs méthodes d’authentification biométrique. Les citoyens pourront valider leur identité au moyen de leurs empreintes digitales, de scans de la rétine et d'”autres méthodes” qui n’ont pas été précisées.

Le portefeuille numérique de l’UE visera à empêcher les pratiques commerciales indésirables.

L’UE sera également stricte quant aux données auxquelles peuvent accéder les entreprises ou les entités avec lesquelles le portefeuille numérique est utilisé. Pour éviter toute activité ou promotion de produits sans rapport avec ce que l’utilisateur a voulu exécuter, une “séparation structurelle” sera établie. En d’autres termes, les entreprises ne pourront pas accéder à vos données pour vous vendre d’autres produits ou mener des campagnes publicitaires.

Ces derniers temps, chaque pays membre a élaboré ses propres propositions concernant les cartes d’identité électroniques, etc. Cependant, Bruxelles tente de faire fonctionner l’ensemble de l’Europe sous la même application. Pour cela, elle mène des consultations avec différents pays afin d’unifier les critères techniques qui donneront vie au porte-monnaie numérique susmentionné.

Quant à savoir quand nous pourrons voir fonctionner le portefeuille numérique, le site susmentionné indique qu’il devrait être “pleinement opérationnel” dans environ un an.

Ce système devrait être un tremplin vers l’identité numérique unique sur laquelle travaille l’Union européenne. Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre du règlement sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques (règlement eIDAS), vise à dynamiser le marché européen en assurant la sécurité des transactions.