Malgré une adoption croissante, 27 % des bitcoins sont détenus par seulement 10 000 portefeuilles

baleine bitcoin

La grande majorité du volume, environ 75 %, est déplacée d’une bourse à l’autre et un nombre assez restreint de portefeuilles « riches » contrôle plus d’un quart de l’offre en circulation, selon un rapport du National Bureau of Economic Research.

Le rapport n’est pas vraiment nouveau. Il s’agit d’un document de travail qui a été publié sur le site Web du NBER en octobre à partir de données recueillies jusqu’à la fin du mois de juin. Mais ses conclusions ont été renforcées ce matin lorsque l’Institut national de la recherche économique a publié son rapport. Le Wall Street Journal a rapporté que « 0,01% des détenteurs de bitcoins contrôlent 27% de la monnaie en circulation« .

Les 1 000 premiers investisseurs en contrôlent environ 3 millions, soit 16 %, de tous les bitcoins en circulation, et les 10 000 premiers investisseurs possèdent environ 5 millions, soit 27 %, de bitcoins, selon les auteurs Igor Makarov de la London School of Economics et Antoinette Schoar de la Sloan School of Management du MIT.

Au moment où les chercheurs ont compilé leurs données, fin juin, il y avait environ 18,7 millions de bitcoins en circulation et 787 000 adresses de portefeuilles actifs, selon Glassnode. Par comparaison, il y a maintenant 18,9 millions de bitcoins en circulation et 733 000 adresses actives.

Et le prix du bitcoin, qui était de 34 493,20 $ en juin, a augmenté d’environ 13 000 $ pour atteindre 47 222,70 $ au moment où nous écrivons ces lignes.

Mais il est important de souligner que les chercheurs ont utilisé des algorithmes de regroupement pour séparer les adresses contrôlées par une même entité, comme les bourses ou les fonds spéculatifs, des investisseurs individuels.

« Nos données couvrent 1 043 entités différentes« , écrivent les auteurs. « Il s’agit notamment de 393 bourses, 86 sites de jeux d’argent, 39 portefeuilles en ligne, 33 processeurs de paiement, 63 pools miniers, 35 escrocs, 227 attaquants de ransomware, 151 places de marché sur le dark net et des services illégaux. »

Cette année, 30 milliards de dollars de capital-risque ont été injectés dans des startups spécialisées dans les actifs numériques, la blockchain, le Web3 et les métavers, selon les données de transaction analysées par PitchBook.

« Nous sommes allés au-delà du simple or numérique. Nous avons les services financiers, l’art, les jeux en tant que sous-catégorie des NFT, le Web 3.0, les médias sociaux décentralisés, le play-to-earn – tout cela a fait penser aux investisseurs, ‘Nous n’avons pas assez d’exposition’ « , Spencer Bogart, associé général de Blockchain Capital LLC, a déclaré à Bloomberg.