Mastercard veut participer de la révolution Ethereum

La société de logiciels ConsenSys s’est associée à Mastercard pour lancer ConsenSys Rollups. Il s’agit d’une solution modulaire qui fournirait « des capacités d’évolutivité et de confidentialité » aux applications autorisées connectées à tout système compatible avec la machine virtuelle Ethereum (EVM).

La solution d’évolutivité Rollups de ConsenSys, sur une chaîne de test privée, offre la possibilité d’augmenter le débit à 10 000 transactions par seconde et, ce faisant, répond à la mission Ethereum 2.0 en cours. Actuellement, le réseau central ne traite que 15 transactions par seconde.

Selon ConsenSys, ce débit élevé ouvre de nouveaux cas d’utilisation dans des domaines tels que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC), les échanges décentralisés (DEX), les micropaiements et les transactions confidentielles.

ConsenSys a travaillé avec les ingénieurs de Mastercard sur ce développement et avec sa réalisation, il semble que les deux soient déterminés à encourager les entreprises à adopter la blockchain, car ces rollups sont destinés aux solutions d’entreprise.

Dans sa déclaration, ConsenSys ajoute que ses rollups s’appuient sur des preuves de connaissance zéro (ZK) pour protéger des éléments de transaction spécifiques, tels que le solde des comptes, l’expéditeur, le destinataire et le montant. Cela permet d’éviter que ces données ne soient partagées publiquement sur le réseau, ce qui renforce le caractère privé et la confidentialité des transactions.

ConsenSys a levé 65 millions de dollars en avril lors d’un tour de table dans lequel les investisseurs comprenaient JPMorgan, Mastercard et UBS, ainsi qu’un certain nombre de startups technologiques axées sur la blockchain, telles que Protocol Labs, la Maker Foundation, entre autres.