#MetooInceste : Des milliers de victimes témoignent sur Twitter

Le récent scandale provoqué par l’accusation d’inceste lancée  contre le politologue Olivier Duhamel a provoqué la naissance d’un nouveau #Metoo, dans lequel d’autres victimes racontent les affaires de leur propre famille sur les réseaux sociaux.

Hier, le hashtag #MetooInceste est devenu une trendtopic sur Twitter, où quelque 6 000 tweets racontent leur histoire, parfois accompagnée de photos d’enfants à l’âge qu’ils avaient au moment des faits.

L’accusation contre Duhamel a été portée par sa belle-fille, l’avocate Camille Kouchner, qui, dans un livre publié la semaine dernière, “La grande famille“, affirme que l’universitaire a abusé sexuellement de son frère jumeau, Antoine, alors qu’il avait 14 ans.

Cette révélation a conduit à la démission de M. Duhamel, le 4 janvier, de la présidence de la Fondation nationale de science politique (FNSP) et d’autres fonctions.

L’ancien député européen socialiste de 70 ans (1997-2004) fait également l’objet d’une enquête du parquet de Paris pour viol et agression sexuelle par une personne ayant autorité sur un mineur.

Hier, Twitter était rempli de personnes qui, faisant écho à cette histoire, ont été encouragées à raconter la leur, tandis que d’autres internautes ont exprimé leur soutien à ceux qui ont osé se manifester.

Stupéfié par le courage de ceux qui le racontent. Nous sommes des milliers à leurs côtés, nous les croyons et nous les soutenons“, a écrit la présidente de la Fondation des femmes, Anne-Cécile Mailfert, en demandant au gouvernement d’accélérer son engagement contre l’inceste et les violences sexuelles envers les enfants.

Le mouvement de dénonciation des abus sexuels #Metoo a été lancé au niveau international en 2017 à la suite de plaintes contre le producteur de films américain Harvey Weinstein, autrefois tout-puissant, et en France, la campagne avait pris forme sous le hashtag #BalanceTonPorc.