Michelin va supprimer 2 300 emplois en France

Michelin prévoit de supprimer  2 300 emplois en France sur une période de trois ans. Michelin va se concentrer sur le marché des pneus haut de gamme tout en se diversifiant dans le recyclage, les nouveaux matériaux et les projets dans des domaines tels que l’hydrogène.

Bien qu’aucune usine ne soit fermée, la réorganisation des usines Michelin entraînera jusqu’à 1 200 pertes d’emploi, principalement par des départs en préretraite et des départs volontaires, a déclaré le groupe dans un communiqué mercredi. Le reste des réductions sera dans les services pour aider à augmenter l’efficacité de 5% par an, a-t-il dit.

L’entreprise Michelin a déclaré qu’elle était confrontée à de “profonds” changements structurels sur le marché du pneu suite à un afflux de pneus à bas prix en Europe en provenance de Chine. La demande de pneus pour voitures et camionnettes en Europe et en Amérique du Nord a permis à Michelin de relever ses prévisions pour l’année entière en octobre, compensant ainsi le retard pris par l’Europe. Le directeur général Florent Menegaux souhaite poursuivre la modernisation de ses activités en France dans le cadre de son action en faveur des matériaux durables pour les pneus.

Les actions ont augmenté jusqu’à 1,2 % en début de séance à Paris, ce qui donne une valeur marchande d’environ 19 milliards d’euros.