Le chômage baisse en France de 4,6% en juin

Dans le rang des demandeurs d’emploi, la catégorie A est celle des personnes n’ayant jamais encore exercé une activité. Leur chiffre a connu une très grande baisse, mais le taux général de chômage, lui, n’a pas changé.

Les raisons de ces nouvelles statistiques

204 700 chômeurs en moins étaient inscrits dans la catégorie A en juin 2020. Ce taux de -4,6 % est essentiellement dû à un retour des demandeurs d’emploi des catégories B et C. Il s’agit des demandeurs inscrits pour l’activité réduite. Selon Pôle Emploi et ses chiffres rendus publics le 27 juillet 2020, seule la poursuite du déconfinement explique ce retour en force.

Au même moment, les chiffres généraux du déconfinement ne bougent pas. Ils sont toujours à la hausse et font état de l’existence de 4,2 millions de chômeurs sur le territoire. Dans toutes les catégories, cet effectif correspond à 6 157 millions de personnes. Il faut aussi préciser que cette baisse en catégorie A a été moins forte chez les femmes que chez les hommes. Chez les premières, elle est de – 3,3 % alors qu’elle est de – 5,8 % chez les seconds. Aussi, elle a été très accentuée sur la façade ouest, en Corse et en PACA.

Les secteurs concernés

Le recul observé dans le mois de juin concerne les secteurs de la construction et des BTP. Ceux du tourisme et de l’hôtellerie sont également concernés. Pour ces deux derniers secteurs, ce recul n’est que la conséquence directe de la reprise d’activité qui fut autorisée, comme l’a souligné le service statistique du ministère du Travail.

Par ce même service, on apprend que le même phénomène avait eu lieu en mai, sauf que la baisse enregistrée était de 3,3 %. Elle était expliquée par la réduction des demandeurs d’emploi qui ne s’étaient pas du tout rapprochés des services compétents tout le long du mois. Par ailleurs, les inscriptions pour licenciement économique sont demeurées quasi stables.