L’Espagne ferme les boîtes de nuit et les bars pour arrêter l’épidémie de coronavirus

Lors d’une conférence de presse, le ministre de la Santé, Salvador Illa, a également déconseillé les réunions de plus de 10 personnes «même lorsque la distance de sécurité peut être garantie».

Pour lutter contre l’épidémie, les discothèques, boîtes de nuit et salles de danse seront fermées. Les restaurants et autres bars doivent fermer à une heure du matin et ne pourront plus recevoir de clients après minuit.

Le ministre Illa a confirmé lors d’une conférence de presse que ce sont les foyers originaires de cette zone qui génèrent le plus de cas et ceux qui sont également plus difficiles à détecter.

Concernant l’interdiction de fumer à l’extérieur, le ministre a souligné que le mieux pour la santé est de ne jamais le faire, mais dans le cas où cela se fait, la distance de sécurité physique de deux mètres sur la voie publique doit être garantie.

Dans les maisons de soins infirmiers, les visites seront limitées et les nouveaux résidents devront passer un test COVID-19 pour être admis.

Les régions sont invitées à mener des campagnes de tests auprès des populations à risque et dans les quartiers et agglomérations particulièrement touchés par l’épidémie.

Le ministre n’a pas immédiatement indiqué la date d’entrée en vigueur de ces nouvelles restrictions.

L’Illa et les responsables régionaux de la santé ont décidé ce vendredi de coordonner une série de décisions entre toutes les administrations publiques pour arrêter les épidémies de coronavirus, qui se sont propagées dans toute l’Espagne de plus en plus, bien que de manière inégale, depuis le 21 juin.

L’Espagne a enregistré vendredi 2987 nouvelles infections au COVID-19, le chiffre quotidien le plus élevé depuis la levée de l’état d’alarme à la fin du mois de juin, et au-dessus des 2935 cas signalés jeudi, a rapporté plus tard le ministère de la Santé.

De son côté, le nombre de décès dus à l’épidémie dans le pays au cours des 7 derniers jours était de 62, contre 70 jeudi, le nombre total s’élevant à 28 617 décès, contre 28 605 la veille.

Avec des informations d’EFE, . et .