Tourisme : Plus de 300 milliards de dollars de pertes à cause du COVID-19

La pandémie de Covid-19 n’a pas fait que des ravages dans les secteurs de l’économie, de la santé et de l’éducation. Le tourisme fait partie des secteurs les plus touchés par cette pandémie. En effet, le nombre des touristes a chuté de 56 % dans le monde entre janvier et mai. Un taux record selon l’Organisation mondiale du tourisme.

Des chiffres inquiétants

L’organisation Mondiale du Tourisme (OMT) est claire dans ses statistiques. La pandémie de Covid-19 a provoqué des pertes s’élevant à près de 320 milliards de dollars soit 273 milliards d’euros. Cette perte est évaluée uniquement sur la période de janvier à mai 2020 selon le baromètre publié par ladite organisation.

Pour l’OMT, cela équivaut au triple des pertes enregistrées par le tourisme mondial au cours de la crise économique mondiale de 2009. En effet, le nombre des touristes internationaux a dégringolé de 56% si nous le comparons à la même période en 2019. Ce taux représente environ 300 millions de visiteurs en moins que l’année dernière. Malgré le ralentissement de la pandémie en Europe et le lent redémarrage du tourisme, l’indice de confiance établi par l’OMT affiche un score historiquement bas.

Un secteur toujours menacé

Malheureusement, la situation risque de ne pas s’arranger car le virus persiste et de nouveaux foyers de contaminations sont enregistrés. En plus de cela, la situation de la Chine, des États-Unis, du Brésil et du Mexique ne font qu’augmenter la psychose. Ces pays sont pourtant de grandes destinations pour les touristes.

L’OMT avait prévu une baisse du nombre de touristes internationaux de 60 à 80% pour le compte de l’année 2020. Cette perte équivaut à un total de 910 à 1 200 milliards de dollars soit environ 776 à 1 023 milliards d’euros. Cette situation menace près de 100 à 120 millions d’emplois directs dans le secteur du tourisme.