NFT : Le premier tweet de Jack Dorsey est vendu pour 2,9 millions de dollars.

Quinze ans après que le PDG de Twitter, Jack Dorsey, ai envoyé son premier tweet, le message s’est aujourd’hui vendu pour près de 3 millions de dollars sous forme de NFT. L’offre gagnante est celle de Sina Estavi, PDG de la société de blockchain Bridge Oracle.

Dorsey a annoncé au début du mois qu’il mettrait aux enchères son premier tweet sur Valuables, les recettes étant destinées au fonds d’intervention Giving Directly Africa. Lundi, Dorsey a confirmé avoir fait don de 50 BTC à l’organisation, qui aide les personnes touchées par la pandémie de coronavirus.

Comme l’explique Valuables sur son site Web, le fait de « posséder » un tweet ne change pas son statut sur Twitter. L’enchérisseur gagnant achète plutôt « un certificat numérique du tweet, unique parce qu’il a été signé et vérifié par le créateur« .

La vente est le dernier exemple très médiatisé de l’engouement actuel pour les NFT qui a fait des vagues dans la communauté de l’art et des cryptomonnaies ces derniers mois. Les NFT, ou jetons non fongibles, sont un dérivé des crypto-monnaies qui lie de façon permanente un actif numérique à un jeton authentifié par une crypto-monnaie. L’actif réel – dans ce cas, un tweet – peut toujours être librement partagé, vu et copié par n’importe qui sur Internet, mais seul Sina Estavi détiendra la version originale « signée« .