Or ou Bitcoin, qui choisir pour se protéger de l’inflation ?

Le débat sur la question de savoir si Bitcoin est un actif spéculatif ou une couverture contre l’inflation ne cesse d’être un sujet de controverse, et les preuves jusqu’à présent penchent en faveur l’actif spéculatif.

Le Bitcoin a chuté avec d’autres actifs à risque jeudi, alors que le président de la Réserve fédérale Jerome Powell a clairement indiqué que la banque centrale maintiendra une politique monétaire accommodante même si les taux d’intérêt commencent à augmenter.

Alors que les taux montent en flèche et que des signes d’inflation commencent à apparaître, les investisseurs pourraient chercher à couvrir leur risque contre l’inflation, en particulier contre la “planche à billets” de la Fed, surtout en période de sortie de crise économique liée à la COVID-19. Mais pour l’instant, le Bitcoin ne semble pas être une bonne couverture, comme l’ont suggéré certains dirigeants du monde de la finance et des affaires. Après avoir dépassé les 51 000 dollars mercredi, le bitcoin a fortement chuté jeudi après le discours de la Fed et s’est rapproché des 49 000 dollars vendredi.

Source : bitcoin.fr

Il est certain que la hausse des taux d’intérêt à long terme n’est pas la même que l’inflation, donc la faiblesse actuelle du marché n’est peut-être pas un test probant pour Bitcoin. L’inflation n’est pas encore apparue dans l’économie américaine, ni mondiale, et elle pourrait ne pas se produire même avec une politique monétaire souple de la Fed et de la Banque Européenne.

De plus, les signaux du marché sont mitigés en ce moment. Le dollar est en hausse, tout comme le pétrole. Les deux vont généralement dans des directions opposées. D’autres couvertures supposées contre l’inflation, comme l’or, ont également enregistré des performances insuffisantes ces derniers jours et même une forte chute pour le métal doré. Les contrats à terme sur l’or ont chuté au cours de chacun des trois derniers jours.

Source : bullionvault

Le Bitcoin pourrait éventuellement mieux fonctionner comme couverture contre l’inflation, ou les investisseurs pourraient l’accepter comme un moyen de diversifier leurs portefeuilles, même si ce n’est pas une excellente couverture contre l’inflation.

L’absence quasi totale de corrélations significatives entre Bitcoin et d’autres actifs en fait un outil de diversification, mais compte tenu de sa forte volatilité, nous pensons que l’ajout de Bitcoin à un portefeuille est plus une question de rendement que de diversification, surtout si l’on considère la nature de ses derniers mouvements qui ont fait les gros titres“, a écrit Christopher Louney de RBC Capital Markets dans une note expliquant pourquoi Bitcoin et l’or ne sont pas de bons substituts l’un de l’autre.

Je pense que c’est exactement la même chose que ce qui est arrivé à l’or“, a déclaré Louney. “L’inflation a effrayé les gens et l’argent s’est transformé en argent liquide. Il n’est pas allé dans Bitcoin. Il n’est pas allé dans l’or” parce que les gens voulaient des liquidités sur le moment.

Je pense que tout comme l’or, les cryptomonnaies ne sont pas une couverture directe contre l’inflation“, dit-il. “La plupart du temps, quand il y a de l’inflation, l’or sous-performe, jusqu’à ce que nous réalisions tous que c’est de l’inflation, et alors le cours remonte“.

La sous-performance de Bitcoin contre l’inflation ne surprend pas Louney. “Vous savez, Bitcoin est un actif à risque. Ce n’est pas une pure couverture contre l’inflation.