Pfizer parle d’une troisième dose de vaccin contre le coronavirus !

De nombreuses personnes ont déjà reçu leurs deux doses du vaccin de Pfizer, mais les chercheurs envisagent une dose de rappel.

Le vaccin contre le coronavirus SRAS-CoV-2 de Pfizer et BioNTech a été le premier sur le marché : deux doses et nous serions déjà immunisés, bien que nous n’ayons pas encore vu son efficacité. Cependant, Pfizer a maintenant annoncé qu’une troisième dose de rappel sera “probablement” nécessaire. Mais cela faisait-il partie du plan, et ce nouveau vaccin est-il vraiment nécessaire ?

Pfizer étudie actuellement si une troisième dose de rappel sera nécessaire après six mois. “Une troisième dose sera probablement nécessaire quelque part entre six et douze mois. Et par la suite, il y aura une vaccination annuelle, mais tout cela devra être confirmé“, a expliqué Albert Bourla, le PDG de l’entreprise pharmaceutique.

De quoi dépendra la dose de rappel ? D’une part, sur l’immunité générée par le vaccin. Et d’autre part, sur les nouvelles variantes du virus qui vont apparaître. Mais ce n’est pas nouveau, il était déjà dit dès le début que de nouvelles doses pourraient être nécessaires et que nous pourrions finir par nous faire vacciner comme contre la grippe : une fois par an. Bourla a tenu des propos similaires le 26 février, en expliquant qu’une troisième dose multiplierait par 10 à 20 la réponse en anticorps.

Combien de temps dure l’immunité contre le coronavirus ?

L’immunité obtenue grâce au vaccin, comme la transmission de la maladie, nous ne savons pas combien de temps elle dure. Certains experts ont déjà déclaré qu’elle pouvait durer des années, tandis que d’autres disent qu’elle pourrait durer peu de temps. Toutes ces informations sont basées sur ce que nous savons actuellement du virus et d’autres coronavirus similaires. Toutefois, pour en être absolument sûr, nous devrons examiner ce qui arrive aux personnes vaccinées.

Les premières personnes à être vaccinées l’ont fait dans le cadre de l’essai clinique Pfizer/BioNTech au cours des mois d’été 2020. Cela signifie que, si leur immunité est testée cet été, nous saurons si l’immunité offerte par le vaccin dure un an. Dans le cas où ils ne maintiendraient pas les anticorps, une troisième dose serait nécessaire. De cette façon, notre système immunitaire se remettra rapidement sur les rails et nous continuerons à être protégés. C’est fréquent avec certains vaccins. Par exemple, le vaccin contre le tétanos doit être administré à nouveau si une personne se blesse profondément alors qu’elle a été correctement vaccinée.

Cependant, il ne faut pas oublier que même si vous êtes vacciné, vous pouvez toujours contracter le COVID-19. C’est pourquoi, une fois que vous avez reçu les deux doses de vaccins, vous devez continuer à prendre soin de vous et respecter les gestes barrières.

Les variantes de la COVID-19 en France et dans le monde constituent un problème à prendre en compte. En fait, l’un des plus gros problèmes actuels est la variante sud-africaine. Pas seulement pour Pfizer mais pour tous les vaccins COVID-19 dans le monde, car les anticorps que nous générons semblent moins efficaces contre la variante sud-africaine.

De nouvelles injections contre des souches spécifiques pourraient être la prochaine voie à suivre. Cela se fait déjà pour la grippe : ils surveillent les souches les plus contagieuses dans l’autre hémisphère et préparent des vaccins sur cette base. La même chose pourrait se produire avec COVID-19 dans les prochaines années.

Autres vaccins COVID-19

Jusqu’à présent, c’est tout ce que nous savons sur l’immunité, tant sa durée que son action contre d’autres variantes. Mais cela pourrait changer dans les mois à venir, à mesure que nous en apprendrons davantage sur les vaccins COVID-19 et la situation de la maladie dans le monde. Car de nouvelles variantes vont apparaître et nous devrons savoir comment y faire face.

Heureusement, nous avons maintenant plus de vaccins approuvés : Moderna, AstraZeneca et Janssen. Bien que les recherches se poursuivent sur ces deux derniers en raison des rares effets indésirables ou secondaires qu’ils peuvent produire jusqu’à deux semaines après la vaccination. Cependant, dans les mois à venir, de nouveaux vaccins contre la COVID-19 seront approuvés. Et, par conséquent, notre immunité de groupe contre la maladie augmentera et la situation pourrait changer pour le mieux.

Le temps nous dira ce qu’il adviendra de l’immunité, des vaccins et de la pandémie. Il suffit d’attendre et de recevoir la troisième dose de Pfizer si nous sommes déjà vaccinés avec celle-là et qu’ils nous appellent pour renforcer nos anticorps.