Playboy lance sa collection de NFT afin de séduire un nouveau public

Le légendaire magazine pour adultes s’associe à des artistes et des contributeurs pour lancer sa collection de contenu numérique, ainsi qu’une plateforme d’échange de jetons non fongibles.

Le premier numéro de Playboy date de 1953, mais cette longévité n’empêche pas la société qui gère aujourd’hui la marque de s’inscrire dans les tendances les plus avant-gardistes et les plus technologiques. Playboy a annoncé qu’elle allait lancer ses propres pièces de crypto-art et les proposer comme NFT, sautant sur une tendance qui, ces derniers mois, est devenue populaire dans divers domaines du divertissement, du sport, de l’art et des médias, entre autres.

Qu’est-ce qu’une NFT ? L’acronyme fait référence à des “jetons non fongibles“, des biens numériques qui disposent d’un certificat d’authenticité basé sur la technologie blockchain, contenant des informations sur l’auteur et le propriétaire. Grâce à cette modalité, il est possible de posséder un certain contenu virtuel – l’original – qu’il s’agisse d’un GIF ou d’une œuvre d’art numérique, d’un article en ligne ou d’une vidéo, ou encore d’un tweet.

Les NFT sont des documents numériques qui contiennent des métadonnées garantissant l’authenticité de la pièce virtuelle.

Dans cette action, Playboy s’est associé à la plateforme Nifty Gateway pour échanger sa collection d’art numérique sous forme de NFT. Forte de près de sept décennies d’histoire, la société exploitera sa bibliothèque d’images de magazines et proposera également de nouveaux contenus grâce au lien avec des artistes et des collaborateurs.

Playboy a dit :
Nous sommes ravis de l’innovation et de l’accès que la blockchain peut apporter, et une grande partie de notre travail consistera à soutenir les artistes en tant que collectionneurs et par le biais de subventions à venir. Nous sommes ici pour apprendre, soutenir la communauté et innover ensemble.

De son côté, Playboy a cessé la publication de son magazine papier en 2020 et cherchera désormais à profiter du boom des NFT pour revenir dans l’arène avec des objets de collection au format numérique. Selon l’annonce faite par la société sur les médias sociaux, elle offrira également des subventions pour “soutenir les artistes émergents et sous-représentés qui entrent dans la communauté artistique de NFT“.

La première sortie NFT de Playboy sera soutenue par le travail de Mike “Slimesunday” Parisella, un artiste connu pour ses compositions érotiques de style collage. De plus, “Slimesunday” n’est pas un nouveau venu sur la scène du NFT, puisqu’il a vendu ses propres œuvres sur la place de marché SuperRare et qu’il a même participé à un podcast sur le sujet.

La publicité Playboy mentionne des images de magazines classiques réalisées par des artistes tels que Pablo Picasso, Salvador Dali, Keith Haring et Andy Warhol, mais ne révèle pas spécifiquement les plans visant à transformer leurs compositions en NFT. Toutefois, le communiqué de presse suggère que les plans à long terme de la marque avec Nifty Gateway consistent à exploiter sa bibliothèque d’œuvres d’art, de photographies, de bandes dessinées et autres.