Plus de 8 Français sur 10 ont un livret A

En France, l’épargne réglementée des ménages a évolué de 2,7 % en fin d’année 2019. Cette progression ayant permis d’atteindre le seuil des 722 milliards d’euros a été essentiellement tirée par le livret A. Il s’agit là des chiffres officiels du dernier rapport de la banque de France.

L’épargne des ménages français

L’épargne des ménages prend en compte plusieurs dépôts bancaires des particuliers. Il s’agit des versements sur les livrets A et des dépôts sur les livrets de développement durable et solidaire. Les dépôts sur les livrets d’épargne populaire et les versements sur les plans d’épargne populaire sont aussi catégorisés dans l’épargne réglementée des ménages. Il en est de même pour les plans d’épargne-logement.

L’épargne réglementée représente environ 14,2 % du patrimoine financier des citoyens français. Ce pourcentage est toutefois en léger recul puisqu’il était au-dessus des 15 % les années précédentes. Il devrait cependant rebondir cette année avec la pandémie du coronavirus et le confinement.

En effet, les trois premiers trimestres de l’année 2020 ont été marqués par une accumulation d’épargne massive pour le livret A. Ce dernier est, en dehors de l’assurance vie, le type de placement préféré des Français. En fin d’année 2019, plus de 81,8 % des citoyens français soit 54,9 millions de personnes en détenaient un.

Il existe toutefois une légère baisse du nombre de détenteurs physiques du présent livret. Cela n’est pas le cas des montants déposés sur ce dernier puisqu’ils ont progressé de 5,2 % par rapport à 2018. Une hausse de 20,3 milliards d’euros aura permis d’atteindre en fin d’année 2019 le seuil de 298, 4 milliards d’euros.

D’autres chiffres sur l’épargne réglementée des ménages de France

L’épargne du livret A connaît une forte popularité qui se traduit par une moyenne de 5.100 euros par livret en 2019. Pour rappel, l’encours moyen était de 4.800 euros en 2018. Il existe cependant quelques disparités dans les transactions comme le taux de rémunération du livret qui est passé de 0,75 à 0,5 % en 2020. Ce changement entré en vigueur le 1er janvier de l’année a été rappelé par le rapport de la banque de France.

En ce qui concerne les livrets de développement durable et solidaire, les montants déposés ont progressé à 111,9 milliards d’euros (soit 4 %). Contrairement à ces derniers, les encours sur les livrets d’épargne populaire ont chuté à 38,7 milliards (9,2 %). Cela est essentiellement dû à l’évolution des conditions d’éligibilité et aux nombreuses fermetures de compte.

Les plans d’épargne-logement forts de leur taux d’intérêt ont de leurs côtés progressé de 2,2 % en passant à 282,5 milliards d’encours. Ils ont tout de même un repli de 6,1 % en ce qui concerne le nombre de comptes.