Pour Bill Gates le bitcoin a un grand impact négatif sur l’environnement

Le milliardaire s’est longuement exprimé sur le sujet lors d’une conversation avec le New York Times.

A l’heure où le prix du bitcoin atteint de nouveaux sommets, le philanthrope et milliardaire Bill Gates souligne que cette cryptomonnaie a un grand impact négatif sur l’environnement, dans un entretien avec le New York Times.

Le Bitcoin utilise plus d’électricité par transaction que toute autre méthode connue de l’humanité“, a souligné Bill Gates, notant que “ce n’est pas une grande affaire pour le climat“. Cependant, il a déclaré qu’il serait plus favorable à la production de cette monnaie à partir de sources d’électricité vertes.

Le passage au vert

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises et d’institutions financières autorisent les transactions de bitcoins sur leurs plateformes, ou investissent directement dans ce nouvel actif. Dans le même temps, la communauté internationale se concentre de plus en plus sur la nécessité réduire le changement climatique. Ainsi, par exemple, certains actionnaires font pression sur les conseils d’administration des entreprises pour qu’ils réduisent l’empreinte carbone de leur société. Cela pourrait soulever des inquiétudes similaires concernant la cryptomonnaie la plus populaire au monde.

Dans ce contexte, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, s’est engagé à investir 10 millions de dollars dans le développement de technologies plus propres pour la production de cryptomonnaies. En outre, Aker Solutions, une société internationale d’ingénierie basée à Oslo, se concentrera sur la construction d’installations d’extraction de bitcoin utilisant des énergies renouvelables.

Une monnaie numérique plus respectueuse de l’environnement ?

Le co-fondateur de Microsoft est l’un des promoteurs les plus conséquents de l’agenda climatique. Lors d’une room sur Clubhouse, animée par Andrew Ross Sorkin, chroniqueur pour plusieurs journaux américains, il a laissé entendre qu’il prévoyait de créer un instrument financier numérique plus respectueux de l’environnement.

Il existe d’autres moyens de faire de la monnaie numérique, dans lesquels notre fondation est impliquée […] les transactions [de cette monnaie] ne sont pas secrètes, elles sont réversibles. Vous ne pouvez pas l’utiliser pour obtenir une rançon ou quelque chose comme ça, et […] les frais de transaction sont si bas que cela donne du pouvoir aux plus pauvres“, a déclaré le milliardaire.