Pour la Russie la route maritime du Nord pourrait devenir une alternative efficace au canal de Suez

La route maritime du Nord pourrait devenir une alternative efficace au canal de Suez, qui est complètement fermé depuis mardi, a déclaré la société nationale d’énergie nucléaire Rosatom dans une série de tweets.

Cette proposition intervient quelques jours après qu’un porte-conteneurs de 400 mètres se soit retrouvé coincé dans ce passage maritime crucial pour le commerce mondial. L’incident a suscité des craintes quant à l’augmentation des coûts de transport maritime et suscité de vives inquiétudes quant à l’interruption des chaînes d’approvisionnement reliant l’Europe et l’Asie.

Dans un fil Twitter, Rosatom a énuméré trois raisons de considérer la route maritime stratégique de l’Arctique russe comme une alternative viable. La première découle des données de suivi qui montrent que le navire a dessiné un phallus géant en mer Rouge avant de se bloquer. La société d’État a souligné avec effronterie que la route maritime du Nord offre beaucoup plus d’espace pour dessiner des images coquines à l’aide d’un cargo géant.

La société a également déclaré que sa flotte de brise-glace nucléaires, qui est la plus importante au monde, serait facilement en mesure de libérer tout navire pris dans les glaces. Le tweet était illustré par une image montrant les brise-glace de Rosatom en train de secourir un cargo prisonnier des glaces cet hiver.

La flotte arctique de Rosatom, qui comprend cinq brise-glace à propulsion nucléaire, un porte-conteneurs et quatre navires de service, est exploitée par Rosatomflot, basée dans la ville portuaire russe de Mourmansk. Les brise-glace sont utilisés pour les opérations de navigation et de sauvetage le long de la route maritime du Nord.

Dans le troisième tweet, Rosatom a publié un gif humoristique représentant le personnage principal de la comédie d’espionnage américaine de 1997 “Austin Powers : L’homme international du mystère“, montrant Powers coincé  qui avance et recule dans un tunnel étroit, l’image d’un vraquier rempli de conteneurs étant photoshopée par-dessus.

Les autorités russes ont récemment fait du développement de la route maritime du Nord l’une des principales priorités stratégiques de l’État.

En janvier, le ministre des ressources nationales et de l’environnement, Dmitry Kobylkin, a déclaré que le transport de marchandises dans les eaux territoriales les plus septentrionales de la Russie atteindrait 80 millions de tonnes dès 2024.

L’Arctique russe constitue la route maritime la plus courte entre l’Europe et l’Asie. La voie navigable de glace traverse plusieurs mers de l’océan Arctique, notamment la mer de Barents, la mer de Kara, la mer de Laptev, la mer de Sibérie orientale, la mer des Tchouktches et, en partie, la mer de Béring dans l’océan Pacifique.

Rosatom a déclaré dans un autre tweet qu’un “voyage de Mourmansk au Japon sur la route maritime du Nord est de 5770 miles & 12 840 miles par le canal de Suez“, ajoutant que la route égyptienne pourrait être bloquée pendant plusieurs jours.