Pourquoi le Tether suscite-t-il autant d’inquiétude chez les économistes ?

Le Tether, troisième crypto-monnaie mondiale par sa valeur marchande, suscite l’inquiétude de certains économistes. Et l’un d’entre eux n’est autre qu’un cadre de la Réserve fédérale américaine.

Cette crypto-monnaie appartient à ce que l’on appelle les “stablecoins” ou monnaies stables, une classe liée aux actifs qui bénéficient d’une certaine stabilité, comme la monnaie fiduciaire ou les matières premières, ce qui minimise leur volatilité sur le marché très instable des crypto-monnaies.

Ainsi, le tether est rattaché au dollar américain. Sa valeur actuelle est d’un dollar exactement, et au cours des dernières 24 heures, elle a fluctué de moins de 0,06%, selon les enregistrements du site Coinmarketcap.com.

Le tether occupe la troisième place de ce classement, avec une capitalisation de plus de 62,34 milliards de dollars.

Un acteur notable

Les investisseurs utilisent souvent le tether comme une alternative au dollar pour acheter et vendre des crypto-monnaies, et le considèrent comme un actif refuge en période de forte volatilité des marchés.

Le lien avec le dollar le rend plus attractif pour les banques, qui cherchent à éviter les niveaux élevés de risque inhérents au marché des cryptomonnaies.

Cependant, certains économistes estiment que l’émetteur éponyme de Tether ne dispose pas de réserves en dollars suffisantes pour soutenir son stablecoin.

En mai dernier, la société Tether a révélé que seuls 2,9 % de ses réserves sont détenus en espèces, tandis que 50 % sont représentés par des billets de trésorerie, une forme de dette à court terme non garantie.

Cela place la société parmi les dix premiers détenteurs de papier commercial au monde, selon JP Morgan. Il a été comparé aux fonds traditionnels du marché monétaire, mais dans ce cas, il s’agit d’un fonds non réglementé.

Avec des jetons en circulation évalués à plus de 60 milliards de dollars, Tether dispose de dépôts plus importants que de nombreuses banques américaines.

Risques de déstabilisation

Les analystes de JP Morgan ont averti qu’une soudaine perte de confiance dans le tether pourrait entraîner un “impact sévère et généralisé sur la liquidité des cryptomonnaies“. On craint également qu’une augmentation radicale des retraits dans cette monnaie ne se répercute sur d’autres actifs que le marché des cryptomonnaies.

En juin dernier, Eric Rosengren, président de la Federal Reserve Bank of Boston, a qualifié le tether et d’autres crypto-monnaies stables de menace potentielle pour la stabilité financière.

Une future crise pourrait facilement être déclenchée à mesure que ces pièces deviennent un secteur plus important du marché financier, à moins que nous ne commencions à les réglementer et à nous assurer qu’il y a vraiment beaucoup plus de stabilité dans ce qui est commercialisé auprès du grand public comme une pièce stable“, a souligné Eric Rosengren.

L’agence de notation Fitch Ratings a averti la semaine dernière qu’un rachat massif et soudain des titres pourrait déstabiliser les marchés du crédit à court terme.

Les monnaies qui sont entièrement adossées à des actifs sûrs et très liquides présentent moins de risques, même si les autorités peuvent encore s’inquiéter de savoir si l’impact est potentiellement mondial ou systémique. En revanche, les monnaies stables qui utilisent des réserves fractionnaires ou adoptent une allocation d’actifs plus risquée peuvent être confrontées à un plus grand risque de fuite“, a déclaré l’agence.