Quand le plus grand spéculateur boursier de l’histoire s’intéresse au Bitcoin

Soros Fund Management, le family office créé en 1970 par l’investisseur milliardaire George Soros, possède quelques crypto-monnaies, a révélé Dawn Fitzpatrick, PDG et CIO du fonds, dans une interview accordée à Bloomberg.

Elle a également souligné que le fonds Soros s’intéresse aux crypto-monnaies au-delà du récit de la « couverture de l’inflation« .

Sans confirmer directement que le fonds a investi dans le bitcoin, Dawn Fitzpatrick a déclaré qu’il « possède quelques pièces, mais pas beaucoup« . Elle a également ajouté que « les pièces elles-mêmes sont moins intéressantes que les cas d’utilisation de la DeFi et de choses comme ça. »

Le fonds Soros affirme que la crypto est « mainstream ».

La DeFi, qui signifie « finance décentralisée« , est un terme collectif pour les produits financiers émis sur des blockchains publiques et tirant parti de la puissance des contrats intelligents. Accessible à toute personne dans le monde sans avoir besoin d’intermédiaires, la DeFi offre beaucoup des mêmes services que la finance traditionnelle, comme l’emprunt et le prêt.

« Je ne suis pas sûr que le bitcoin soit uniquement considéré comme une couverture contre l’inflation« , a déclaré Dawn Fitzpatrick. « Je pense qu’il a franchi le gouffre vers le courant dominant« .

Pour appuyer cette affirmation, elle a pointé du doigt le marché global des crypto-monnaies, qui a maintenant une capitalisation boursière de plus de 2 000 milliards de dollars. Le chiffre actuel au moment de la mise sous presse est plus proche de 2,3 trillions de dollars, selon CoinGecko.

« Il y a 200 millions d’utilisateurs dans le monde, donc je pense que c’est devenu un courant dominant« , a ajouté Dawn Fitzpatrick.

En mars de cette année, Dawn Fitzpatrick a déclaré que le bitcoin aurait pu rester un « actif marginal« , si la masse monétaire n’avait pas augmenté de plus de 25 % au cours des 12 derniers mois.

Alors que Soros lui-même a déclaré par le passé que le bitcoin et d’autres monnaies numériques ne pouvaient pas fonctionner comme une monnaie en raison de leur volatilité, en avril 2018, le fonds aurait obtenu le feu vert pour lancer le trading de crypto.

Le fonds a également investi dans plusieurs sociétés d’infrastructure de crypto-monnaies, notamment Lukka et NYDIG. En 2018, l’autre fonds de Soros, Quantum Fund, a également investi dans le géant de la vente au détail Overstock, favorable au bitcoin.