Rachat de crédit : Il y a une hausse des demandes de rachat de crédit en 2020

Les épisodes de confinement dus à la pandémie du coronavirus ont eu plusieurs conséquences sur l’octroi de crédit. Face à cette situation, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) appelle les établissements bancaires à plus de prudence avant d’accorder un crédit. Voici plus d’explications sur le sujet.

Quel impact du confinement sur les taux de prêt immobilier ?

Pour soutenir les institutions financières impactées par le coronavirus, la Banque Centrale et les gouvernements ont pris des mesures d’appui. Il s’agit par exemple de :

  • soutien aux sociétés ;
  • mesures sociales pour les ménages ;
  • injections de liquidités sur le marché, etc.

De fait, le monde de l’immobilier a résisté à la crise. Les banques continuent donc d’octroyer les crédits aux entreprises et aux ménages.

Cette analyse est confirmée par les statistiques de la Banque de France. Avant le premier confinement, le taux moyen de crédit immobilier était de 1,19 %. Ce taux est passé à 1,31 % en avril et à 1,29 % en octobre. Malgré le confinement, nous pouvons remarquer une hausse du taux moyen de crédit immobilier.

Quelle est la réaction des banques face à cette situation ?

Durant les deux périodes de confinement, les banques ont pris des mesures d’accompagnement des entreprises et des ménages. Elles ont continué à étudier des dossiers de crédit, mais avec d’autres conditions d’emprunt. Deux catégories se distinguent : les primo-accédants et les investisseurs immobiliers. Ils sont les plus touchés, car ils excèdent vite le seuil de 33 % d’endettement.

Quant aux ménages, les banques prévoient d’autres mesures pour eux. Ceux qui éprouvent des difficultés de remboursement, les banques leur conseillent une analyse de leur contrat de prêt afin de voir une possibilité de modulation, de suspension ou de report des échéances. Cependant, peu de contrats prévoient ces clauses spécifiques. C’est la raison pour laquelle les banques demandent aux personnes en situation financière complexe de faire appel à un ajustement de leur crédit.

Comment honorer son crédit immobilier pendant cette crise sanitaire ?

Les conséquences économiques de la Covid-19 sont multiples : perte d’emploi, chômage temporaire, réduction des heures supplémentaires, difficultés à trouver un emploi, etc. Fintech Meelo révèle qu’environ 32 % des propriétaires éprouvent des difficultés à rembourser leur emprunt immobilier. Conséquence, il y a une hausse des demandes de rachat de crédit.

En effet, le rachat de crédit rassemble les divers types d’emprunts en une seule mensualité avec un taux d’intérêt unique et bas. Pour ce faire, un emprunteur peut recourir à un rachat de crédit auprès de sa banque, ou s’adresser à une institution financière spécialisée. Cela leur permet d’améliorer leur pouvoir d’achat. Faire appel à un professionnel en rachat de crédit permet de réussir cette opération.