Rebond exceptionnel du marché des crypto avec une hausse de 10 % en quelques minutes !

crypto monnaies

Alors que le quatrième trimestre de l’année démarre, les crypto-monnaies connaissent un mini-boom, le bitcoin en tête.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les prix des dix principaux actifs numériques ont augmenté de 7 à 13 % au cours des dernières 24 heures.

Le prix du Bitcoin a bondi de 10,2% sur la journée, atteignant environ 47 760 dollars. L’Ethereum suivait de près, gagnant 9,3 % jusqu’à 3 266 $.

D’autres pièces de monnaie de premier plan suivent également le mouvement. Cardano (+7,3 %, 2,25 $), Binance Coin (+11 %, 417,03 $), XRP de Ripple (+8,4 %, 1,03 $), Solana (+12,6 %, 155,13 $), Polkadot (+11,6 %, 31,36 $) et Dogecoin (+7,3 %, 0,217 $) sont tous dans la zone verte.

Parmi les principales pièces de la finance décentralisée (DeFi), Terra (+12%, 39,73 $), Uniswap (11%, 25,64 $), Avalanche (+5,3%, 69,23 $), Chainlink (+9,2%, 26,19 $) et Tezos (+12,9%, 6,72 $) affichent également une croissance substantielle.

La Fed n’a « aucune intention » d’interdire les crypto-monnaies

Outre le début d’un nouveau trimestre, le dernier coup de pouce pourrait également avoir été catalysé par le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, qui a déclaré qu’il n’avait aucune intention d’interdire les crypto-monnaies.

Hier, lors d’une réunion de la commission des services financiers de la Chambre des représentants, il a été demandé à M. Powell s’il avait l’intention « d’interdire ou de limiter l’utilisation des crypto-monnaies » – et de nombreux amateurs de crypto-monnaies ont probablement poussé un soupir de soulagement après avoir entendu sa réponse.

« Aucune intention de les interdire« , a répondu M. Powell. Toutefois, il a désigné les monnaies stables comme devant faire l’objet d’un examen réglementaire.

« Mais les stablecoins sont comme les fonds du marché monétaire, ils sont comme les dépôts bancaires, mais ils sont dans une certaine mesure en dehors du périmètre réglementaire. Et il est approprié qu’ils soient réglementés. Même activité, même réglementation« , a-t-il ajouté.