Réforme des retraites : Bruno Lemaire appelle les Français à se préparer à « travailler davantage »

Une nouvelle fois, le ministre de l’Économie Bruno Lemaire appelle les Français à se préparer à « travailler davantage », aux sorties de la crise économique liée à la pandémie du coronavirus. De quoi s’agit-il réellement ?

La réforme des retraites remises sur le tapis

Légèrement oubliée depuis le début de la crise liée au Covid-19, la réforme des retraites avait même fait l’objet d’une sortie médiatique du président Macron en décembre dernier. Durant cette sortie, le président affirmait, comme pour répondre à Bruno Lemaire, que la réforme ne serait pas relancée avant que ne soit passée la pandémie. En effet, le ministre de l’Économie avait déclaré quelques jours plus tôt au sujet de la réforme qu’elle est une « priorité absolue » parmi les changements à opérer en réponse à la crise. Déclaration qu’il rectifiera plus tard en précisant qu’elle sera bien une priorité absolue, mais à partir du moment où les réformes seront entamées.

Au cours d’une apparition le samedi 13 février 2021 sur le plateau de BFMTV, Bruno le maire a remis la discussion sur le tapis. En effet, il y a apporté des éclaircissements sur les ambitions du gouvernement concernant le sujet. Le point clé de son intervention a été de garantir que la réforme des retraites ne serait pas abandonnée. Selon les propos du ministre, loin d’être enterrée, la réforme est juste gardée en suspens le temps que passe la crise économique engendrée par le Covid-19. Le temps nécessaire pour permettre à l’État de retrouver sa croissance et de redémarrer de la machine économique.

Les Français doivent se préparer

La question du lancement de la réforme des retraites étant résolue, il reste encore à en définir les principaux aspects. Là encore pour le ministre français de l’Économie, il est nécessaire d’examiner scrupuleusement la situation et de converger vers un même objectif. Selon Bruno Lemaire, l’État doit conserver un système de couverture sociale à la fois indulgent et efficient. C’est en tout cas ce qu’il a affirmé, juste avant de déclarer : « il faut que l’on accepte tous ensemble de travailler davantage ».

Tout en mettant l’accent sur l’état critique de la situation économique actuelle, Bruno Lemaire attire l’attention sur les défis que la nation devra relever. La dette qui permet aujourd’hui de tenir à l’abri les salariés et les entreprises devra être remboursée. L’État devra travailler à restaurer les finances publiques, de même que tous les autres domaines de l’économie. Selon le ministre, afin d’affronter tous ces défis, il faudra compter sur les efforts communs de toute la France.