Santé publique France recommande le vaccin d’AstraZeneca seulement pour les moins de 64 ans

Santé publique France a refusé de recommander l’administration du vaccin Covid-19 d’AstraZeneca Plc aux personnes âgées de 65 ans et plus.

Les données actuellement disponibles pour les personnes âgées de 65 ans ou plus sont limitées par la petite taille de l’échantillon et ne permettent pas de tirer des conclusions sur la sécurité et l’efficacité”  a déclaré Santé publique France dans un communiqué mardi.

Le gouvernement compte sur le vaccin d’AstraZeneca pour accélérer la campagne de vaccination. Ce vaccin vient s’ajouter aux vaccins de Pfizer Inc et BioNTech SE et à celui de Moderna Inc déjà administrés actuellement.

Le président Emmanuel Macron a émis des doutes sur l’efficacité d’AstraZeneca tout comme l’Université d’Oxford pour les patients âgés,  qualifiant ce vaccin de “quasi-inefficace” pour les personnes de plus de 65 ans, a rapporté vendredi l’AFP.

Santé publique France attend un essai américain du vaccin qui inclut “un grand nombre” de personnes âgées de plus de 65 ans, avec des résultats attendus “dans environ deux semaines“, a déclaré Elisabeth Bouvet, qui dirige le comité technique sur les vaccins, lors d’une conférence de presse mardi.

Allemagne, Italie

Santé publique France suit l’exemple de l’autorité allemande de vaccination, qui a déclaré que l’inoculation de ce vaccin ne devrait être autorisée que pour les personnes âgées de 18 à 64 ans en raison d’un manque de données d’essai dans les groupes plus âgés.

L’agence italienne des médicaments Aifa a précisé mardi que le vaccin AstraZeneca n’est recommandé que pour les personnes âgées de 18 à 55 ans sans pathologie préalable. Il faut davantage d’éléments scientifiques sur le rapport risque-bénéfice du vaccin avant de le recommander aux personnes âgées, a-t-elle déclaré.

Le 29 janvier, l’autorité européenne de réglementation des médicaments a autorisé l’utilisation du vaccin Astra pour tous les adultes. L’Agence européenne des médicaments a déclaré que si la plupart des participants aux essais étaient âgés de 18 à 55 ans et qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour déterminer l’efficacité du vaccin chez les personnes âgées, sans pour autant en restreindre l’utilisation.