Services bancaires : Faire jouer la concurrence toujours d’actualité en 2021 !

Les écarts de prix des services bancaires deviennent de plus en plus importants, et ce, au plus grand désarroi des clients. Au vu de cela, ceux-ci ont été appelés par l’Association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) à faire jouer la concurrence entre les différentes banques.

Services bancaires : des prix hétérogènes

Le début de cette année 2021 est fortement marqué par la grande hétérogénéité des prix bancaires. De ce fait, c’est maintenant ou jamais l’heure pour les consommateurs de faire jouer la concurrence tant les écarts sont considérables. Cette affirmation a été avancée par l’Association Consommation Logement Cadre de Vie.

En effet, pour les mêmes services, les frais peuvent considérablement varier d’une banque à une autre. Ainsi, on assiste à des tarifs, pour un même profil de clients, qui vont du simple au double, voire plus sur le territoire. Ce qui est inacceptable.

Le constat de l’association CLCV a été appuyé par une étude des prix qui entreront en vigueur en début février 2021. Ces tarifs seront appliqués dans près de 130 établissements de métropole et d’outre-mer et impliquent trois profils de clients : petit, moyen et gros.

Par conséquent, les frais bancaires annuels sont estimés en moyenne à 66,43 euros pour un petit consommateur. Pour un consommateur moyen et un gros consommateur, les tarifs moyens seront respectivement de 145,39 euros et de 209,94 euros.

Des tarifs bancaires plus chers que l’année dernière

Le CLCV recommande aux consommateurs de définir avant tout la liste de leurs besoins puis d’utiliser le comparateur. Cela leur permettra ainsi de confronter les tarifs de différents établissements.

Dans cette même dynamique, l’association incite également les consommateurs à faire une comparaison des offres proposées dans une même banque. En réalité, on peut faire le choix entre des prestations bancaires à la carte de manière individuelle et des services regroupés dans un pack, à un prix forfaitaire.

En ce sens, le président du CLCV déclare que les clients n’ont généralement pas une parfaite connaissance des différentes options bancaires possibles. De plus, on ne leur présente souvent que les offres de package.

D’après l’étude des prix, les tarifs bancaires en 2021 seront plus élevés que ceux de l’année précédente. Dans ce cas, ce seront les petits consommateurs qui seront les plus impactés.

Un appel à la réglementation des frais

Le CLCV souligne que les hausses des tarifs sont dues aux augmentations des frais de tenue de compte, des frais de retrait distributeur, des opérations moins courantes, etc.

Par ailleurs, le magazine 60 millions de consommateurs dénonce également les commissions exagérées des banques et demande aux pouvoirs publics de procéder à une réglementation des frais.