Si vous voulez miser sur les métavers, soyez prudent avec Decentraland

Depuis qu’il a atteint un sommet historique de 5,90 $ Decentraland a glissé vers 3,60 . La même chose se passe avec d’autres cryptos métavers comme The Sandbox. Après avoir atteint un pic le 24 novembre, son prix a également baissé.

Avec cette vente de « métacoins« , les traders prennent clairement leurs bénéfices. Mais est-ce aussi un signe que la « méta-mania » a atteint son sommet ?

Le marché a peut-être exagéré en évaluant l’utilisation accrue des cryptomonnaies du métavers. Le changement de nom de Facebook, qui s’appelle désormais Meta Platforms, a bien sûr joué un rôle important à cet égard. Pourtant, ce n’est pas parce que Mark Zuckerberg parie l’avenir de son entreprise sur le fait que ce sera la « prochaine grande chose » que la plateforme de Decentraland finira par être la plus utilisée (ou même The Sandbox).

En bref, il convient d’être prudent, car il pourrait continuer à glisser vers le bas dans les prochaines semaines tout comme les autres cryptos du métavers.

Le prix de Decentraland a-t-il atteint un sommet ou fait-il simplement une pause ?

Comme le soutient la société d’investissement en crypto-monnaies Grayscale dans un récent rapport, le métavers représente une opportunité de revenu annuel de 1 000 milliards de dollars.

Il peut encore sembler absurde que de l’argent réel soit injecté dans un « monde imaginaire« . Mais étant donné la façon dont les crypto-monnaies sont passées de la marginalité au courant dominant en l’espace d’une décennie, les plateformes de métavers deviennent un élément notable de la vie quotidienne. Si cette tendance se confirme et que l’utilisation de plateformes comme Decentraland augmente, il est possible que des opportunités de croissance se présentent.

Son jeton natif pourrait dans les années à venir prendre une valeur bien supérieure à celle qu’il a aujourd’hui. En tenant compte de tout cela, acheter MANA maintenant, alors qu’elle se replie, pourrait s’avérer très rentable a posteriori. Ce pourrait être comme acheter du bitcoin au milieu des années 2010, ou comme entrer dans Ethereum entre 2018 et 2020.

D’un autre côté, ce n’est peut-être pas un pari judicieux, car une entrée dans le Top 10 de Coingecko n’est pas assuré. Et encore moins de se hisser au niveau d’un bitcoin ou d’un ethereum.

Pourquoi la « MANA Mania » pourrait s’essouffler ?

Le métavers est peut-être moins fantaisiste qu’il n’y paraît à première vue. Cela ne signifie pas pour autant que Decentraland va atteindre des prix encore plus élevés. Cela ne signifie pas non plus qu’il sera à l’abri d’une forte chute des prix.

Tout d’abord, cette plateforme de métavers spécifique est loin d’être la plus grande qui existe. The Sandbox est un concurrent redoutable. Même si la semaine dernière, le volume des ventes de terrains virtuels a été beaucoup plus important que sur la plateforme de Decentraland.

À mesure que les plateformes de métavers gagnent en popularité, il y a de fortes chances que de nouveaux concurrents apparaissent. Un métavers technologiquement plus avancé et mieux capitalisé pourrait émerger et dépasser Decentraland et The Sandbox par exemple.

Le meilleur mouvement aujourd’hui avec MANA

L’incertitude de savoir si Decentraland sera largement utilisée lorsque les metaverse deviendront grand public. Son rival The Sandbox, ou peut-être un rival qui n’a pas encore commencé, pourrait finir par dominer l’espace. Il sera donc plus difficile pour MANA de voir son prix s’apprécier à long terme. Il y a aussi les risques liés à son achat en tant que pari sur la croissance de ses utilisateurs. Avec un recul supplémentaire à court terme et son potentiel incertain à long terme, soyez prudent avec Decentraland dès maintenant.