mardi, août 9, 2022

: Cardano

Cardano, la blockchain écologique développée autour d’une approche scientifique

Le projet Cardano est dirigé par Charles Hoskinson, l’un des cofondateurs d’Ethereum. Open source, cette blockchain se présente comme l’une des plus performantes du marché. À l’instar des autres acteurs du secteur, la plateforme Cardano possède sa propre monnaie virtuelle dénommée « ADA ». Pour pouvoir fonctionner, le réseau utilise le protocole d’Ouroboros.

De la cryptomonnaie responsable pour le bien-être de la planète

Cardano est un puissant réseau d’échange et de partage d’informations qui se veut transparent, sécuritaire et responsable d’un point de vue écologique. Pour parvenir à s’engager en faveur de la protection de la planète, cette blockchain a été développée pour fonctionner avec une puissance de calcul inférieure à ses consœurs. Malgré tout, elle reste aussi performante que rapide. Et cela grâce à l’algorithme de la « proof of stake » (preuve d’enjeu) qui évite de résoudre des calculs complexes qui requièrent un grand nombre d’ordinateurs extrêmement puissants.

La blockchain Cardano au cœur du fonctionnement des applications décentralisées

Mise sur orbite en 2017, le projet Cardano se présente comme l’un des plus prometteurs de sa génération. Et avec l’utilisation de contrats intelligents, elle a permis de faire fonctionner les applications décentralisées (DApp) ayant besoin d’un codage de haut niveau. Polyvalentes, ces applications sont principalement dédiées à la finance, mais également à d’autres secteurs tels que l’éducation, la santé ou encore les transports.

Cardano, la cryptomonnaie qui monte et qui monte encore…

La devise ADA figure dans le top 10 des monnaies virtuelles les plus populaires du moment. Avec une capitalisation boursière de 66 milliards de dollars courant septembre 2021, la cryptomonnaie se négociait sur la même période autour des 2 dollars le jeton. La cryptomonnaie ADA a vu le jour grâce à une nouvelle approche scientifique. En 2015, les travaux de l’équipe à la tête de projet a permis d’organiser une levée de fonds de 62 millions de dollars.