Tesla : Combien l’entreprise d’Elon Musk a perdu en pariant sur le Bitcoin ?

Tesla a déclaré une perte de 23 millions de dollars au deuxième trimestre de cette année en raison de la chute vertigineuse du prix du bitcoin.

Les actions de Tesla n’ont fait référence au bitcoin qu’une seule fois dans l’annonce du deuxième trimestre aux investisseurs, après que le PDG de l’entreprise, Elon Musk, a demandé si Tesla accepterait la monnaie numérique pour l’achat de véhicules.

En février, Tesla a annoncé un achat de BTC équivalent à 1,5 milliard de dollars, un chiffre supérieur à l’ensemble de son budget trimestriel de recherche et développement pour les véhicules électriques, et a déclaré qu’il pourrait continuer à investir dans les cryptomonnaies. Fin mars, l’entreprise a annoncé que ses investissements avaient augmenté de 65 % en quelques semaines en raison de la flambée du bitcoin au premier trimestre de l’année.

En février Tesla a donc fait l’acquisition de 3400 Bitcoins, qui au prix d’aujourd’hui donne un total de 1,2 Milliards de dollars, dans cette opération Tesla a perdu au moins 300 millions de dollars !

Cette semaine, Tesla a fait état d’un gain net de 101 millions de dollars provenant des ventes de BTC au cours du premier trimestre, ce qui a contribué à porter son bénéfice net au niveau record de 438 millions de dollars. Dans le compte d’exploitation de la société, ce gain apparaît comme une réduction des dépenses d’exploitation, ce qui amène les investisseurs à penser qu’elle a déplacé certains de ses avoirs lorsque le prix du bitcoin a augmenté ce trimestre-là.

Sergio Turi, d‘Investing in the World, a déclaré : “La hausse du prix du bitcoin en début d’année a été principalement produite par la grande influence qu’avait l’opinion d’Elon Musk ; puis les investisseurs se sont lassés de ses tweets qui faisaient bouger le prix, et maintenant Tesla en pâtit.

Malheureusement pour l’entreprise, le prix du bitcoin a chuté de plus de 40 % au cours du deuxième trimestre, ce qui fait que les avoirs de Tesla valent beaucoup moins qu’à la fin du premier trimestre. La crypto-monnaie a atteint un pic à environ 64 500 dollars en avril avant de tomber sous les 30 000 dollars au début du mois ; elle se négocie actuellement à un peu moins de 40 000 dollars l’unité.

Tesla ne considère pas le bitcoin comme un “actif de valeur marchande” d’un point de vue comptable, ce qui signifie qu’elle ne reconnaît un bénéfice que si elle vend pour verrouiller ces gains. Par conséquent, la chute de la valeur du bitcoin ne devrait pas avoir d’incidence sur les bénéfices tant que Tesla n’a pas cédé ses participations, respectant ainsi la célèbre phrase des investisseurs “tant que vous ne vendez pas, vous ne gagnez pas et ne perdez pas“.

Il s’agit là d’une manière différente de rendre compte des investissements que les entreprises qui soutiennent les jeunes pousses technologiques par l’intermédiaire de leurs filiales à risque. Dans ce cas, les entreprises évaluent généralement leurs participations chaque trimestre sur la base du prix du marché, en déterminant la valeur par le biais d’un cycle de financement complémentaire ou d’un prix d’action publique.

Malgré les dépenses en bitcoins, le bénéfice d’exploitation de Tesla a quadruplé pour atteindre 1,3 milliard de dollars sur la même période en 2020. Les recettes de 11,96 milliards de dollars et le “bénéfice par action de 1,45 ont battu les estimations des analystes“, selon Refinitiv.

Les actions de Tesla ont augmenté de 1,4 % dans les échanges après le marché lundi, à 666,59 dollars. L’action, qui figurait parmi les meilleures performances du marché ces dernières années, a subi une forte baisse de plus de 25 % depuis janvier.