Mon-livret.fr France Une grave erreur en avril dans le calcul des allocations chômage !

Une grave erreur en avril dans le calcul des allocations chômage !

Si vous êtes au chômage, peut-être avez-vous remarqué une erreur dans vos paiements, et pour cause ; le gouvernement, en la personne d’Elisabeth Borne, reconnait un “problème” dans le calcul des allocations. Comment cela s’est-il passé ? Qui a été affecté ? Comment cette erreur va-t-elle être réparée ? C’est ce que nous allons voir via cet article.

Une erreur dans le calcul des allocations chômage suite à la réforme

Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement lance très régulièrement des réformes sur tout autant de thèmes différents. Ces derniers temps, c’est du côté du chômage qui a été lancée, avec notamment à sa tête Elisabeth Borne, la ministre du Travail. C’est d’ailleurs le 15 avril dernier qu’elle a reconnu qu’une erreur dans le calcul des allocations avait été faite. Les personnes qui ont été affectées par cette erreur sont assez ciblées finalement : celles au chômage partiel ou en congé maternité. Bien entendu, cela concerne beaucoup de monde, mais cela réduit tout de même en évitant les autres profils (les personnes au chômage sans aucun travail n’ont pas été affectées).

Cependant, si l’erreur est remontée jusqu’au ministère du Travail, c’est qu’elle est loin d’être négligeable : elle aurait réduit jusqu’à un tiers le paiement initialement prévu. Cela peut rapidement être dérangeant quand on sait qu’avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, les revenus sont parfois difficiles à maintenir dans certains foyers (surtout pour celles et ceux dont le conjoint était aussi au chômage technique).

Une indemnisation rapide et efficace à venir par l’Unédic ?

Ainsi, la ministre du Travail a donc remonté l’information à l’organisme chargé de payer les allocations chômage (l’Unédic). De ce fait, toutes les personnes concernées par cette erreur (celles au chômage partiel ou en congé) verront leurs allocations recalculées, avec un remboursement de la différence si besoin. Selon toute vraisemblance, il ne sera pas nécessaire de contacter l’administration pour demander la régularisation de cette erreur, mais nous conseillons tout de même de rester vigilant et de vérifier que vous receviez bien l’intégralité de ce qui vous est dû.

Bref, une fois encore, la réforme de l’assurance-chômage risque de faire parler d’elle. Comme souvent, les réformes prennent du temps et sont contestées, jusqu’à ce que les choses rentrent dans l’ordre peu à peu. Bien entendu, ce n’est jamais facile d’avoir une réduction de plus de 30% de ses indemnités, surtout en ces temps difficiles. C’est pourquoi, il faut prendre son mal en patience, les choses devraient se régler rapidement…