Une surmortalité de 9% en 2020 par rapport à 2019 !

En 2020, année marquée par l’épidémie de covid-19, la France a enregistré quelque 53 900 décès de plus qu’en 2019, soit une surmortalité de 9 %, selon l’Institut national de la statistique (INSEE).

Selon une évaluation provisoire, au total, “la France a enregistré 667 400 décès toutes causes confondues en 2020, soit 9 % de plus qu’en 2018 ou 2019“, a indiqué l’institut.

Cependant, le nombre de personnes qui sont mortes à cause du coronavirus est encore plus élevé, notamment parce que les mois de janvier et février 2020, avant le début de la pandémie, avaient été caractérisées par une mortalité plus faible que la même période en 2019, en raison d’une grippe saisonnière moins virulente que les années précédentes.

Au cours des deux premiers mois de l’année, il y a eu 7 500 décès de moins qu’au début de 2019.

En revanche, lors de la “première vague” de la pandémie, du 1er mars au 30 avril, la surmortalité a atteint 27 300 décès (+27 % par rapport à 2019).

Et il a même atteint 33 000 décès (+16%) lors de la “deuxième vague” (du 1er septembre au 31 décembre), soit un total, pour les deux “vagues”, de plus de 60 000 décès de plus qu’en 2019.